Cameroun : Complot contre la direction de Camair-Co ?

Camair-Co

Ads

Partagez!

Après la suspension des vols de Camair-Co vers l’Europe par la Cameroon Civil Aviation Authority (CCAA) le 21 juin 2016, les responsables de la compagnie aérienne surendettée sont montés au créneau. Ils dénoncent des raisons « inexactes » de l’autorité nationale de l’aviation civile.

« Camair-co n’a enfreint aucune des lois, règles et autres textes, qui régissent l’exercice de l’aviation civile au Cameroun », a déclaré Jean Paul Nana Sandjong, le directeur général de Camair-co.

Et d’ajouter : « Nous avons transmis l’ensemble de la documentation requise par l’Agence Européenne pour la Sécurité de l’Aviation (EASA) dans les délais prescrits, et avons reçu de cet organisme un accusé de réception en bonne et due forme ».

Cette décision, selon la direction de Camair-Co, vise à fragiliser la compagnie et ses dirigeants puisqu’il intervient comme un message au président Paul Biya.

« Ce n’est pas un fait du hasard si cette décision intervient quelques jours avant le retour du chef de l’Etat au bercail », avance un cadre de Camair-Co. La compagnie dessert Paris CDG depuis Douala en concurrence avec Air France.

Pour expliquer sa décision de restreindre son certificat de transporteur aérien « en excluant la zone Europe », Pour Paule Assoumou Koki, directrice de la CCAA, cette décision de restreindre le certificat de Camair-Co est due à la présentation d’un dossier incomplet. Selon elle, Camair-Co ne s’est pas préparé à un audit majeur de l’AESA qui compromet ses perspectives d’exploitation eu Europe et cela va entamer la crédibilité de l’ensemble de l’aviation camerounaise.

A en croire certains analystes, « Camair-Co étant une compagnie très endettée que le gouvernement camerounais soutient à bout de bras avec 1,5 milliards de francs Cfa versés tous les mois, commence à devenir davantage une charge qu’un atout pour le pays. D’autant que les créanciers se font de plus en plus menaçants auprès de Camair-Co. Dont Ethiopian Airlines, qui a assuré la maintenance du 767-300, ou Honeywell (données de navigation aériennes), et qui réclament avec d’autres fournisseurs le paiement immédiat de leurs prestations ».

Toutefois, le ministre des transports a été saisi pour qu’une solution soit trouvée à cette situation préoccupante qui a engendré un conflit entre Camair-Co et CCAA.

Pour sa part, le ministre des transports estime que Camair-Co est confrontée à des difficultés incontestables.

« Les charges sont largement supérieures aux recettes d’exploitation et le déficit d’exploitation est d’environ 1,5 milliard de francs Cfa par mois », a expliqué Edgar Alain Mebe, ministre camerounais des transports.

La dette fournisseur de Camair-Co est extrêmement lourde avec 35 milliards de francs Cfa et très préoccupante, disent les autorités. Ces fournisseurs (loueurs d’avions, fournisseurs de carburant, assistance au sol…) sont susceptibles de faire arrêter comme ils le souhaitent l’activité de la compagnie nationale s’ils ne récupèrent pas leurs créances dans les plus brefs délais.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Cameroun : Complot contre la direction de Camair-Co ?"

Laisser un commentaire