Cameroun: Couvre feu total dans les régions anglophones

Ads

Partagez!

Ces mesures sécuritaires prises le lundi 1er octobre par les  gouverneurs du Nord-Ouest et du Sud-Ouest vont durée 48 heures de jours comme de nuit. 

Depuis lundi 1er octobre, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest en région anglophone sont sous couvre-feu total. Les gouverneurs de ces deux régions ont respectivement interdit dans leur unité de commandement toute manifestation. Toutes les activités sont également à l’arrêt.

Ces mesures visent, selon les autorités, à prévenir et à contenir les actes de violence en ce jour considéré par les sécessionnistes comme commémoration de l’indépendance de l’ambazonie.

Le couvre feu qui dure 48 heures est en vigueur de jour comme de nuit. A Bamenda au Nord-Ouest, le gouverneur a interdit toute activité de transport et de commerce.

Les rassemblements sont également interdits. Le service publique est à l’arrêt, car les entreprises publiques et privées ont fermé leurs portes tandis les marchés sont vides.

Les grandes artères de la capitale Bamenda sont quadrillées par l’armée, la police et la gendarmerie. Dans la région du Sud-Ouest, c’est la même situation.

Les mêmes mesures sont en vigueur et aucune présence humaine dans les rues n’est autorisée. Ce couvre-feu inédit et rude s’étend sur les restes des villes et localités des régions anglophones comme dans la cité balnéaire de Limbe, mais aussi à Tiko. Malgré cela, les sécessionnistes ont incendié le matin plusieurs voitures sur la route de Kumbo au Nord-Ouest.

Les autorités administratives des deux régions expliquent que ce couvre-feu vise à prévenir et à contenir les violences en ce jour historique dans ces régions. Le 1er octobre symbolise la réunification des deux Cameroun en 1961.

Mais les sécessionnistes ambazoniens qui ont proclamé l’indépendance de leur Etat virtuel considèrent aussi cette date comme un jour de fête.

Ils ont déclaré cette indépendance il y a un an au milieu des violences avec l’armée. Ces derniers temps, les violences ont pris de l’ampleur dans ces régions. Le conflit a déjà causé plusieurs morts et entraîné des centaines de milliers de déplacés. Il y a lieu de noter qu’à une semaine de l’élection présidentielle, la tension ne faibli pas.

LIRE AUSSI  Cameroun : Paul Biya condamne les violences anglophones

 

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun: Couvre feu total dans les régions anglophones"

Laisser un commentaire