Cameroun : la circulation des moto-taxis restreinte à Yaoundé

Ads

Partagez!

La circulation des moto-taxis n’est tolérée que dans la périphérie de la ville de Yaoundé pour la desserte des zones enclavées.

Le préfet du département du Mfoundi, Jean Claude Tsila a pris cette mesure en début de semaine interdisant la circulation dans le centre urbain aux moto-taxis dans le but de lutter notamment contre le désordre urbain.

Par cette mesure, l’autorité administrative interdit ainsi l’accès du centre urbain aux moto-taxis, dont les conducteurs brillent souvent par leur incivisme sur la route.  

Cette décision est conforme à l’arrêté conjoint signé en 2012 avec le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé. Par ailleurs, les moto-taximen devront dorénavant s’identifier.

L’autorité administrative en appelle à «l’implication active» des sous-préfets et des maires des sept communes d’arrondissement du Mfoundi. Cette mesure vise à lutter contre le désordre urbain dans la ville.

Le but recherché est également de «ramener l’ordre, la discipline et la tranquillité publique dans la capitale, et redorer l’image ternie de Yaoundé par des comportements peu citoyens de certains habitants».

Pour s’assurer du «strict respect» de ces mesures, le préfet du Mfoundi a ressuscité le Comité national de lutte contre le désordre urbain dont il est le président.

LIRE AUSSI Cameroun : A Douala, un complexe commercial braqué en plein jour

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Cameroun : la circulation des moto-taxis restreinte à Yaoundé"

Laisser un commentaire