Cameroun : Le cas Ayah Paul Abine peut-il mettre fin au régime Biya ?

Ayah Paul AbineAyah Paul Abine

Annonces

Partagez!

Certains groupuscules radicaux qui prônent la partition du pays pensent que la mort de ce magistrat en détention sonnerait définitivement le glas de l’unité nationale.

Depuis que l’état de santé de Ayah Paul Abine fait l’objet de rumeurs alarmantes, sa famille se distingue par son omniprésence dans les médias pour non seulement remettre en cause l’objet de sa mise aux arrêts, mais aussi dénoncer ses conditions d’incarcération.

Comme toute personne qui découvre l’humidité des cellules avec ce que cela entraîne comme profonde psychose et tendance au fatalisme, le magistrat ne serait pas adapté à la vie carcérale et traverserait de ce fait des moments très délicats.

Ces rumeurs qui changent de gravité en fonction des réseaux qui les véhiculent auraient renforcé la mobilisation parmi ses partisans qui multiplieraient des réunions clandestines pour affiner les stratégies qu’ils pourraient utiliser en cas de l’annonce de son décès.

Plusieurs indiscrétions glanées vont dans le sens qui augure d’un total  embrasement du pays au cas où Ayah Paul Abine dont le régime ne prendrait pas en compte le préoccupant état de santé, venait à mourir en détention. On évoque une totale déflagration du climat social qui devrait renforcer les séparatistes anglophones qui comptent un grand soutien des pays occidentaux dans une option de proclamation unilatérale de la création de leur République qui serait composée des deux régions anglophones.

Ayah Paul Abine mort, c’est la ligne rouge que le régime Biya aurait franchi et un dénouement fatal qui mettrait définitivement fin à toutes les négociations et un rêve de voir le Cameroun sauvegarder sa configuration unitaire actuelle.

Le piège Wirba

Les mêmes sources soutiennent en guise d’alerte au gouvernement,  que la réapparition impromptue du député Wirba après une période de disparition qu’on mettait au compte d’un enlèvement des services secrets camerounais ne serait pas inopportune, mais bien planifiée pour servir de traquenard contre le régime Biya.

On explique ainsi que l’arrogance à la limite de la défiance dont ferait preuve cet élu de la Nation à l’endroit du gouvernement et des juridictions militaires qui gèrent son dossier, résulterait d’une incitation du gouvernement à le faire arrêter.

En effet, l’arrestation de l’honorable Wirba serait la deuxième ligne rouge que ne devrait pas franchir le gouvernement s’il veut éviter le basculement irréversible du Cameroun dans le chao. Menaces propagandistes, campagne d’intimidation planifiée pour susciter la peur ou réels risques d’embrasement du Cameroun en cas de décès de Ayah Paul Abine ou de l’arrestation du député Wirba ?

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire