Cameroun: Le corps de Benoît Balla l’évêque de Bafia retrouvé

Monseigneur Jean Marie Benoît BalaMonseigneur Jean Marie Benoît Bala

Annonces

Partagez!

Le dépouille de monseigneur Jean Marie Benoît Balla, évêque du diocèse de Bafia, disparu dans la nuit du 30 mai 2017, a été retrouvé le vendredi 2 juin 2017 au large du fleuve Sanaga au lieu dit Tsang par Monatele dans la région du centre, à 7 km du pont où se trouvait son véhicule.

C’est un pêcheur malien qui a pêché le corps sans vie de monseigneur Jean Marie Benoît Balla. C’était au large du fleuve sanaga. Ce dernier a immédiatement alerté les sapeurs pompiers. Ils ont ramené le corps par pirogue moteur à 7 sept kilomètre du lieu où se trouvait son véhicule. Ce véhicule était resté garé sur le pont de la localité d’Ebebda à 90 kilomètre de Yaoundé et à 50 kilomètre du diocèse de Bafia. C’était le lieu où le prélat était en service. Immédiatement le ministre de la défense, le secrétaire d’État à la gendarmerie accompagné des autorités administratives ont fait une descente sur les lieux. Ils ont rejoint les hauts dignitaires de l’église catholique du Cameroun qui étaient déjà sur les lieux.

Monseigneur Balla est mort : c’est tout le monde qui pleure. La communauté catholique est en deuil.

Le procureur général près la cour d’appel du Centre Jean Fils Ntamack a ouvert une enquête judiciaire pour mort suspecte. Cette enquête est conjointement diligentée. Et par la direction de la police judiciaire et le service central des recherches judiciaires de la gendarmerie. L’enquête judiciaire est placée sous l’autorité des procureurs de la République près les tribunaux de Bafia et de Monatele et sous la supervision du procureur général près la cours d’appel du Centre.

Ainsi, Monseigneur Benoît Balla a vécu pieusement à l’ombre des statuts des saints, depuis sa naissance à Oveng, le 10 mai 1959. Jusqu’à son ordination sacerdotale le 20 juin 1987. C’est aussi le parcours classique du prêtre qui ne brule pas les étapes avant le couronnement épiscopal.  Vicaire, curé et aumônier diocésain des écoles, vice-procurateur diocésain, supérieur du petit séminaire de Yaoundé, aumônier de la Congrégation des Filles de Marie, et enseignant au grand séminaire de Nkolbisson.

En outre, Monseigneur Benoît Balla accède à la cathèdre du diocèse de Bafia en 2003. Son prédécesseur, Athanase Balla, lui lègue un suffragant du Siège Métropolitain de Yaoundé en 1968. Mgr Benoit Balla était donc le patron d’un espace diocésain fort de 325.000 habitants. Avec, selon l’agence Fides, 197.056 catholiques qui sont assidus à la messe du dimanche. 15 paroisses, 21 prêtres, et une superficie de 34.600 km².

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire