Cameroun : Les leaders religieux en renfort pour mettre fin aux mariages des enfants

Annonces

Partagez!

Un forum organisé depuis ce lundi à Yaoundé afin de s’assurer l’adhésion et l’implication de ces autorités morales dans la lutte contre cette pratique répandue dans le pays.

Un «forum sur la foi pour le changement positif en faveur des enfants» se tient du 2 au 6 décembre prochain à Yaoundé, la capitale du Cameroun, à l’initiative du ministère de la Promotion de la femme et de la famille et de l’UNICEF. Cette rencontre réunit une trentaine de leaders religieux (catholiques, protestants et musulmans) autour du mariage des enfants, une pratique répandue dans le pays.

Le but de ce forum est notamment de mener un plaidoyer auprès de ces autorités morales qui jouissent d’une grande influence dans leurs communautés. Ce, afin de s’assurer leur adhésion et leur implication dans la lutte contre le mariage des enfants. «Malgré nos différentes dénominations, dans toutes les couches sociales, chacun croit en un dieu. Donc, ce sont des autorités qui sont très écoutées et les faire intervenir est une garantie que nous avons beaucoup de chance d’arriver à l’éradication de ce phénomène», justifie la ministre Marie-Thérèse Abena Ondoa.

Alors que le monde célèbre le 30e anniversaire de la convention relative aux droits des enfants (CDE) ratifiée par le Cameroun le 11 janvier 1993, le mariage des enfants reste encore une triste réalité dans le pays. Selon une enquête réalisée en 2014 par le gouvernement, 36% des filles ont été mariées avant l’âge de 18 ans. Tandis qu’une fille sur 10 est en union avant l’âge de 15 ans.

La situation est plus préoccupante dans la partie septentrionale du pays (plus de 50%), où la tradition est fortement ancrée dans les mœurs. Ce, alors que le mariage des enfants est une violation des droits de l’Homme aussi bien pour la fille que pour le garçon, même si la pratique est beaucoup plus fréquente chez les filles. Pour les autorités camerounaises, il est temps d’inverser la courbe. Et cela passe par un changement de comportement dans la société. D’où la tenue de ce forum qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative mondiale «Faith and Positive Change for Children»lancée en 2018 par l’UNICEF et ses partenaires.

«L’objectif de cette initiative est le passage à échelle de l’engagement des communautés confessionnelles et autres acteurs pour influencer le changement social et comportemental positif en vue de l’amélioration du bien-être des enfants, des jeunes, des femmes et des familles, en particulier les plus marginalisés», a déclaré Jacques Boyer, le représentant de l’UNICEF au Cameroun, à l’ouverture des travaux ce lundi.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Cameroun : Les leaders religieux en renfort pour mettre fin aux mariages des enfants"

Laisser un commentaire