Cameroun : L’opposant Maurice Kamto appelle au boycott des élections législatives et municipales

Ads

Partagez!

Le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun et candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018 a annoncé lundi que son parti ne participera pas au double scrutin du 9 février 2019.

L’opposant Maurice Kamto a annoncé lundi que son parti, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), ne participera pas aux élections législatives et municipales du 9 février 2020. «Le MRC appelle les Camerounais à ne pas aller voter et à rester chez eux le 9 février afin de ne pas cautionner les élections qui ne ramèneront pas la paix dans notre pays», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Yaoundé, la capitale.

Il appelle en outre «tous les partis politiques de l’opposition, l’ensemble de la société civile, les organisations et autres forces religieuses» à boycotter également ce double scrutin. Maurice Kamto motive sa décision par la crise sociopolitique et sécuritaire qui secoue les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis trois ans. Il dénonce aussi  le code électoral actuel qu’il estime être «taillé sur mesure» pour la victoire du parti au pouvoir, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).

Arrivé deuxième à l’élection présidentielle d’octobre 2018, Maurice Kamto a été libéré le 5 octobre dernier après plus de huit mois derrière les barreaux. Il avait été interpellé en janvier dernier lors de marches pacifiques organisées par le MRC pour contester la réélection du président Paul Biya.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire