Cameroun : Mouvement d’humeur dans les régions anglophones

Bamenda, base des leaders anglophonesBamenda, base des leaders anglophones

Ads

Partagez!

Un mouvement d’humeur s’est installé dans certaines régions anglophones du Cameroun. Durant au moins deux jours, la société civile a obtenu un résultat satisfaisant en lançant l’opération « ville morte ». Elle demande d’urgence l’organisation d’un référendum pour instaurer deux Etats fédérés.

La tension était vive dans les régions anglophones du Cameroun. La société civile a manifesté un courroux total, en initiant l’opération « ville morte ». En conséquence, c’était une manière de paralyser certaines activités dans cette partie du pays.

« Le week-end, les populations ont fait des achats pour tenir lundi et mardi ». Plusieurs organisations avaient appelé les populations des deux régions anglophones – sur les dix que compte le pays – à observer lundi et mardi deux journées « ville morte ». Des informations que nous avons eues, par le biais des manifestants.

Le mouvement d’humeur a été largement suivi dans les régions anglophones du Cameroun. Puisque les adhérents étaient nombreux, sans compter l’arrêt de nombreuses activités. A titre illustratif, à Bamenda, épicentre de la contestation des 20% d’anglophones qui dénoncent leur « marginalisation », « il n’y avait aucune activité ».

Compte tenu de tout cela, la société civile hausse le ton ; elle demande d’urgence l’organisation d’un référendum pour l’instauration de deux Etats fédérés au Cameroun.

Pour leur part, les radicaux des zones anglophones demandent la création d’un Etat anglophone indépendant dénommé Southern Cameroons ou Ambazonie. Du coup, ils ont véhiculé leur message, par le biais d’un Mouvement pour la restauration de l’indépendance du Southern Cameroons. Ils ont étalé leur feuille de route. C’est pour mettre sur pied un gouvernement d’ici au mois d’avril et la proclamation de leur indépendance dès le 1er octobre 2017.

Maintenant, les supputations vont bon train. « Le Cameroun est un et indivisible. Il le demeurera », clame le président Paul Biya. Il l’avait dit lors de son traditionnel discours de fin d’année.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Cameroun : Mouvement d’humeur dans les régions anglophones"

Laisser un commentaire