Cameroun : MTN marque un but dans le camp d’Orange en choisissant Eto’o comme ambassadeur

etoo-mtn

Annonces

Partagez!

Tous les observateurs avertis s’accordent à dire que MTN Cameroon a marqué un but dans le camp de son concurrent direct Orange Cameroun en désignant l’ancien capitaine des Lions indomptables, Samuel Eto’o, comme ambassadeur de sa marque.

etoo-mtn2 L’attaquant, capitaine et entraîneur de l’équipe d’Antalya Sport en Turquie, a signé à cet effet un contrat avec la filiale camerounaise du groupe sud-africain MTN. Si la durée du contrat n’est pas indiquée, l’on remarque désormais sur les affiches dans les rues du Cameroun et surtout sur le web l’effigie du « goléador » camerounais qui invite ses compatriotes à adopter la puce 4G de l’opérateur mobile MTN.

Et pour annoncer le choix de Samuel Eto’o comme ambassadeur de sa marque l’opérateur a engagé une grande campagne de communication qui a connu
son apothéose le 22 mars 2016 à Douala avec une rencontre entre la star camerounaise et une foule immense de fans à l’entrée du siège commercial de Mtn Cameroon au quartier Akwa à Douala. Les supporters du Lion venaient dans l’espoir de voir ou recevoir une dédicace du footballeur. Le footballeur l’avait annoncé la veille sur ses comptes sur les réseaux sociaux « Eto’o peut te signer un autographe », avait-il par exemple écrit sur Facebook. Un message largement relayé sur les réseaux sociaux par les internautes et par MTN Cameroon.

« Eto’o Peut tout faire, donc toi aussi ». C’est sur ce thème que l’opérateur mobile a choisi de faire faire sa publicité sur la 4G. Ceci dans l’optique de donner espoir aux jeunes des lendemains meilleurs à condition de travailler comme Samuel Eto’o l’a fait, car issu d’une famille modeste pour être parmi les footballeurs les plus talentueux et les plus rémunrés du monde grâce à son travail.

Mais, son succès est l’aboutissement de la traversée de plusieurs barrières, dont la première est celle de la famille. « A Mvog Ada (à Yaoundé), j’étais voisin de la prison centrale de Kondengui. A New Bell (à Douala), j’étais voisin de la prison centrale de New Bell. Mais très vite, j’ai compris que je pouvais écrire mon histoire, que je pouvais écrire une belle histoire pour notre pays et notre continent. Alors, j’ai commencé et continué à jouer au football. Je jouais tellement qu’à chaque fois que je rentrais, j’avais droit à une fessée. Ma fessée. Mais, cela ne m’arrêtais pas », raconte-t-il.

etoo-mtnAujourd’hui, il remercie MTN qui lui permet de s’aligner aux côtés « du numéro 1 de la téléphonie mobile au Cameroun et je dirai même en Afrique ». « Pendant toute la durée de notre contrat et peut être beaucoup plus loin, je souhaite une seule chose : permettre aux Camerounais de rêver. On a besoin de rêver. Car le début d’une belle histoire c’est un beau rêve », souhaite-t-il en invitant l’opérateur mobile à faire davantage rêver les Camerounais.

Samuel Eto’o comme le groupe MTN

Pour Mtn Cameroon, le choix de Samuel Eto’o, propriétaire de la société Eto’o Telecom SA qui commercialisait la marque Set’Mobile lancée en partenariat avec Orange est un grand coup. L’opérateur mobile virtuel Set’Mobile a chuté. Lui qui était partenaire d’Orange Cameroun pour la commercialisation de ses services mobiles. Philisiwe Sibiya, la directrice générale de MTN, elle, explique que le choix de Samuel Eto’o comme ambassadeur de la marque MTN Cameroon s’est fait de manière naturelle. Car, dit-elle, Eto’o a connu les mêmes difficultés que le groupe MTN à ses débuts en 1994 en Afrique du Sud.

Aujourd’hui le groupe MTN c’est plus de 22 opérations dans le monde, plus de 250 millions d’abonnés. « Samuel Eto’o a rencontré les mêmes difficultés que nous pour atteindre le sommet de son art. Il a grandi au Cameroun, à Douala. Samuel Eto’o est l’un d’entre nous, Samuel Eto’o c’est nous. Il est Africain. Tout ce qu’il avait c’était un rêve. Tout ce qu’il avait comme ambition c’était de jouer au football et d’être le meilleur. C’est le rêve de MTN et c’est ce rêve que nous voulons inviter les Camerounais à avoir », explique Philisiwe Sibiya.

Le plus d’Orange

Il faut tout de même noter qu’Orange Cameroun, ancien partenaire d’Eto’o Telecom SA qui accuse le coup reste quand même le sponsor officiel des Lions indomptables. Même si Samuel Eto’o, qui remplace à ce poste d’ambassadeur de la marque MTN Cameroon son compatriote Alexandre Song du club anglais de West Ham, ne fait plus partie des Lions indomptables. Mais, dans son contrat avec les Lions, Orange Cameroun ne doit pas dans ses affiches et publicités braquer les projecteurs sur un seul joueur. Mais, sur au moins cinq joueurs.

Il faut aussi relever le soutien inconditionnel d’Orange aux Lions indomptables même pendant les périodes de défaites successives. « Les échecs d’aujourd’hui préparent les succès de demain », confiait il y a quelques années Samuel Ngondi, alors directeur de la communication d’Orange Cameroun, pour justifier la constance de l’opérateur mobile dans la sponsorisation de l’équipe nationale de football. Pour lui, pas question d’abandonner le partenariat avec les Lions indomptables au moment où cette équipe enregistre des défaites. En plus, expliquait-il, ce sponsoring ne s’arrête pas seulement au niveau des Lions indomptables, mais s’étant à toutes les sélections nationales de football (jeunes, cadets, féminines, etc).

Malgré ces acquis, le deal de MTN Cameroon conclu avec Samuel Eto’o a été un coup réussi pour l’opérateur au regard du nombre de personnes qui ont accouru pour un autographe. La riposte du concurrent est attendue. A noter, Mtn Cameroon est leader de la téléphonie mobile au Cameroun avec 9,2 millions d’abonnés, suivi d’Orange Cameroun avec environ sept millions d’abonnés.

BOD

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. MTN Cameroon, quelle RSE? | Leapfrog

Laisser un commentaire