Cameroun : Paul Biya chasse les Nigérians

Paul Biya tension du Cameroun crise anglophonePaul Biya du Cameroun

Annonces

Partagez!

Le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) est inquiet. Pour cause, des demandeurs d’asile ont été expulsés du Cameroun. Ils sont au total 313 sur une liste de 500 nigérians.

313 demandeurs d’asile ont été refoulés du Cameroun. Ils font partie d’un groupe de 500 nigérians frappés par cette mesure. Et pourtant, ils ont fui leur pays à cause de l’insurrection de Boko Haram, le groupe terroriste qui sème ta terreur dans leur pays. Du coup, le HCR émet des doutes sur cette façon de faire du Cameroun. C’est comme si le pays a fermé les yeux aux conventions internationales contre le rapatriement forcé des demandeurs d’asile.

« Le HCR, conscient des défis sécuritaires dans la zone du fait des attaques récurrentes de la secte Boko Haram, ne cesse de mener des actions de plaidoyer auprès des autorités camerounaises afin de maintenir l’accès à l’asile et de respecter ainsi le principe international de non-refoulement pour les demandeurs d’asile ». C’est du moins ce que l’on peut lire dans un communiqué du HCR dont nous detenons copie.

Pour le HCR, un accord tripartite est en cours entre le cameroun, le Nigeria et cet organe onusien. Il sera signé le 2 mars prochain et permettra le retour volontaire des réfugiés nigérians. 85.000 personnes sont visées par cette opération.

Après l’accord, les réfugiés auront le choix soit de rentrer chez eux ou choisir un autre pays d’accueil.

Signalons que le HCR et laa Croix-rouge (CICR) sont à l’œuvre au Cameroun et au Nigéria pour assister les déplacés, victimes de Boko Haram. Ces populations vivent dans des conditions précaires.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire