Cameroun : Paul Biya fait le ménage à la Camair-Co

Camer-Co

Annonces

Partagez!

Le directeur général (DG) de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), ainsi que le président du conseil d’administration (PCA) de ladite compagnie, Jean Paul Nana Sandjo et Edouard Akame Mfoumou respectivement, ont été limogés lundi en fin d’après-midi par deux décrets présidentiels eux-mêmes consécutifs à la tenue, le même jour dans la capitale du pays, d’une session extraordinaire du conseil d’administration de ladite société.

Le premier est remplacé par le désormais ex-directeur régional Afrique de l’Ouest avec résidence à Dakar au Sénégal d’Emirates Airlines, fraichement muté en Afrique Australe où il devait résider à Harare au Zimbabwe. Le nouveau PCA, quant à lui, a pour nom Mefiro Oumarou, qui cumulera avec ses fonctions de secrétaire d’Etat auprès du ministre des Transports.

Ce coup de balai, note-t-on, intervient dans un contexte trouble, marqué par une profonde crise au sein de la compagnie nationale, mais également un climat structurel et financier particulièrement difficile.

En effet, la dernière actualité en date est le sabotage présumé, il y a une dizaine de jours, du cockpit du Boeing 767-300 «le Dja» sur le tarmac de l’aéroport international de Douala, la capitale économique du pays. Le seul aéronef long-courrier dont dispose la compagnie a ainsi vu sa cabine de pilotage fortement abîmée par les fortes pluies de Douala. Selon des sources internes, une main criminelle a laissé béants les hublots dudit cockpit, permettant aux trombes d’eau d’inonder les instruments de bord y compris les installations électroniques. Un pilote en service à la Camair-Co, interrogé, estime «entre 4 et 6 milliards FCFA» l’enveloppe nécessaire pour les réparations.

Comble de malheur, «le Dja», qui rentre à peine de 6 mois tourmentés de maintenance dans les ateliers d’Ethiopian Airlines, avait été mobilisé pour le transport des 3500 pèlerins camerounais en partance pour les Lieux Saints de la Mecque.

Inaugurée en fin mars 2011, la Camair-Co, plusieurs fois annoncée dans la liste des entreprises privatisables et dispose par ailleurs de 5 aéronefs, est constituée à 100% de capitaux publics. La compagnie, qui accuse un déficit mensuel d’exploitation de 1,5 milliard FCFA, ploie aussi sous un endettement de 35 milliards FCFA selon les chiffres officiels.

Commandité par les pouvoirs publics, un audit, effectué par l’américain Boeing Consulting vient de prescrire un plan de redressement de 60 milliards FCFA, avec, pour principaux points dont l’urgence est signalée, le règlement d’une dette fournisseurs de quelque 35 milliards FCFA, l’ouverture de 27 dessertes et l’achat de 9 avions.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Cameroun : Paul Biya fait le ménage à la Camair-Co"

Laisser un commentaire