Cameroun : Plus de 300 prisonniers bientôt relaxés

Ads

Partagez!

Le chef de l’Etat a ordonné ce jeudi, l’arrêt des poursuites pendantes devant les tribunaux contre 333 personnes arrêtées et détenues pour des délits commis dans le cadre de la crise anglophone.

Plus de 300 prisonniers, incarcérés dans le cadre de la crise anglophone qui ravage les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis bientôt trois ans, vont bientôt être relaxés. Le président Paul Biya a en effet ordonné ce jeudi, l’arrêt des poursuites pendantes devant les tribunaux militaires contre 333 personnes arrêtées et détenues pour des délits commis dans le cadre de ce conflit.

Cette décision procède de «la volonté du chef de l’Etat de permettre à ceux de nos jeunes compatriotes de ces deux régions, désireux de renoncer à la violence et de revenir dans le droit chemin, de pouvoir de nouveau participer à la grande œuvre de construction nationale», indique la présidence de la République, dans un communiqué publié ce jour.

Cette «grâce» présidentielle intervient au moment où se tient à Yaoundé, la capitale, le «grand dialogue national» devant permettre de trouver une issue à cette crise qui a déjà fait plus de 3.000 morts et 530.000 déplacés internes, selon le centre d’analyses belge International Crisis Group (ICG). Le 13 décembre 2018, Paul Biya avait également décidé de l’arrêt des poursuites contre 289 personnes interpellées toujours dans le cadre de la crise anglophone.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Cameroun : Plus de 300 prisonniers bientôt relaxés"

Laisser un commentaire