Cameroun : Le Port Autonome de Douala se modernise

Port autonome Douala Bolloré Transport LogisticsBolloré Transport Logistics

Ads

Partagez!

Le ministre des Transports, Edgard Alain Mebe Ngo’o a inauguré le 3è portique de quai du Port autonome de Douala (Pad), le 18 mai.

L’acquisition de portiques supplémentaires est prévue dans le contrat de concession pour la gestion, l’exploitation, et la maintenance du terminal à conteneurs (Tac), du Port autonome de Douala. Elle est effective avec le troisième portique à quai du terminal à conteneurs, arrivé à Douala, le 05 mai. La présence de ce mastodonte, au port est officielle depuis jeudi. Le ministre des Transports n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction.

En effet, c’est un portique performant, capable de manutentionner en «twins» les conteneurs pleins tant au débarquement qu’à l’embarquement. Il peut chercher des conteneurs encore plus loin dans les navires (15 rangées contre 13 pour les portiques actuels) a-t-on appris.

De même, à en croire certains cadres du Pad, le nouveau portique a une capacité de levage plus importante (45 tonnes contre 40 tonnes pour les portiques actuelles), et une plus grande vitesse de manœuvre. Bien plus, il est doté d’une technologie de dernière génération et des systèmes de contrôle innovant.

Le coût global d’acquisition pris en charge totalement, par le budget de Douala international terminal (Dit) s’élève à près de neuf millions de dollars Us (soit près 5,5 milliards Fcfa). Cet équipement, conformément aux dispositions de la convention de concession, rentre dans les biens du port autonome de Douala, et fera la fierté des porte-conteneurs dans les prochains jours.

En plus des deux portiques de quai anciens, deux grues mobiles de quai s’étaient ajoutées dans le patrimoine du Pad, depuis novembre 2015, pour renforcer la capacité de traitement des navires porte-conteneurs. La portance des quais était ainsi mise à rude épreuve, d’où le challenge d’y ajouter un nouveau portique, plus grand que les précédents. Le risque était grand de voir une partie des quais de Dit s’effondrer sous le poids de tous ces équipements à l’installation du nouveau portique. Il fallait faire vite.

Meilleure compétitivité

Dans un contexte de développement soutenu du trafic conteneurisé, l’exploitation des terminaux à conteneurs est devenue, une activité de premier plan. La concurrence s’effectue désormais autant entre les opérateurs de terminaux qu’entre les ports. La fiabilité autant que la qualité des services à terre sont des facteurs décisifs du choix des armateurs pour un port.

Ceux-ci exigent une manutention sécurisée, capable de mettre en œuvre le plus grand nombre de portiques, par rapport à la taille du navire, à son plan de chargement ainsi qu’au temps d’attente à quai minimum. La nouvelle infrastructure va contribuer à améliorer de manière significative les performances et la compétitivité du Pad. Les responsables de la place portuaire en sont conscients.

Le Port autonome de Douala a engagé la normalisation des activités des concessionnaires et de l’aconage des travaux de sécurisation du domaine public portuaire. La première phase du dragage du chenal, avec l’atteinte de -7m est achevée. La deuxième phase va reprendre, au cours de ce mois de mai. 39 bouées sont en place et elles fonctionnent. L’installation du système de sécurisation des bouées qui intègre des alertes et les interventions à la marine nationale en cas d’agression contre l’intégrité des bouées est achevée. Il s’agit des Ais (Automatic identification system). D’autres chantiers sont visibles.

La réhabilitation de l’immeuble de la Capitainerie du Port autonome de Douala, est au stade des finitions. Le processus de certification du Pad au Code international pour la sûreté des navires et les installations portuaires, l’International ship and port security (Isps), est avancé.

De même, l’étude d’élaboration du schéma directeur du port est dans sa deuxième phase. Si le troisième portique à quai est installé, le Pad a également acquis 4 engins flottants, une pilotine et trois vedettes de surveillance des plans d’eau. Un engin multifonctionnel et deux autres vedettes sont attendus en septembre prochain.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire