Cameroun : RSF dénonce la détention de l’ex-DG de la télévision publique

Ads

Partagez!

L’ONG s’insurge contre les multiples renvois de l’affaire du journaliste Amadou Vamoulké, en prison depuis 2016 pour des faits présumés de corruption.

Reporters sans frontières (RSF) dénonce la détention d’Amadou Vamoulké, ancien directeur général de la CRTV, l’office de radiodiffusion public. Dans un communiqué publié ce 29 juillet 2019, l’Ong évoque notamment «trois ans d’emprisonnement illégal et de torture morale pour Amadou Vamoulké».

Agé de 69 ans, le journaliste a dirigé la CRTV de 2005 à 2016. Il a été arrêté le 29 juillet 2016 à Yaoundé, puis emprisonné pour des faits présumés de détournements de fonds publics. «L’accusation n’a fourni ni preuves ni témoins pour soutenir ses allégations», a affirmé Arnaud Froger, directeur du bureau Afrique à RSF, dans une vidéo postée sur Facebook.

L’ONG dénonce également les multiples renvois de l’affaire. La prochaine audience du journaliste, poursuivi devant le Tribunal criminel spécial (TCS) dédié à la répression de la grande corruption, est prévue le 28 août prochain.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Cameroun : RSF dénonce la détention de l’ex-DG de la télévision publique"

Laisser un commentaire