Cameroun : Seize pointes d’ivoire saisies

Annonces

Partagez!

L’opération, effectuée par la gendarmerie à Douala, la métropole économique du pays, a permis de mettre la main sur un trafiquant présumé d’espèce faunique.

Les forces de sécurité camerounaises ont récemment mis la main sur un trafiquant d’ivoire en possession de 16 défenses d’éléphants. La saisie a eu lieu à Douala, la métropole économique, dans le quartier populaire de Ndokoti. Les éléments de la gendarmerie locale ont tendu un piège à un suspect pour rentrer en possession de la cargaison.

Au cours de son exploitation, l’homme, la cinquantaine, a indiqué avoir reçu ces pointes d’un ami vivant à Bertoua, dans la région de l’Est. Il a été contacté par un présumé démarcheur, censé le présenter à de potentiels clients asiatiques. En fait, il s’agissait d’un informateur de la gendarmerie. Son arrestation a suivi. Le suspect maintient avoir été induit en erreur, et clame son innocence.

L’éléphant est une espèce protégée par la loi faunique camerounaise. Celle-ci dispose que toute personne trouvée en possession de tout ou partie d’une espèce protégée est considérée comme ayant tué ou capturé l’animal/ le contrevenant est passible d’une peine de prison allant jusqu’à 3 ans ou d’une amende d’un montant pouvant aller jusqu’à 10 millions de francs CFA.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Cameroun : Seize pointes d’ivoire saisies"

Laisser un commentaire