Carrie Lam : La cheffe de l’exécutif hongkongais

Carrie LamCarrie Lam

Ads

Partagez!

C’est pour la première fois de l’histoire de la ville-État de Hong Kong, qu’une dame est portée au poste de Premier ministre. Au terme du vote, celle que d’aucuns nomment «la femme de fer» hongkongaise a obtenu 777 voix contre 365 à son premier adversaire, l’ancien secrétaire aux Finances, John Tsong.

Et ce dernier, bénéficiait pourtant d’une meilleure cote de popularité dans l’opinion publique, selon des sondages.

Soutenue par la Chine et désignée par un collège électoral, composé de 1 200 membres, Carrie Lam va prendre ses fonctions le 1er juillet prochain. Portée par la plupart des membres pro-chinois, il est à redouter les tensions politiques dans la région administrative spéciale, une large majorité des 7,3 millions d’électeurs de la métropole n’ayant pas eu voix au chapitre de l’élection.

Au moment de sa désignation, elle était la première secrétaire de l’administration sortante. Et tirant les premières conclusions de cette élection surprise, de nombreux opposants redoutent que la cheffe de l’exécutif poursuive la politique répressive menée jusque-là par son prédécesseur, Leung Chun-ying, qui avait réprimé les manifestations démocratiques en 2014.

Née le 13 mai 1957, Carrie Lam Cheng Yuet-ngor est une femme politique. Elle est médaillée de l’Étoile dorée de Bauhinia (en) ainsi que de la Médaille de Grand Bauhinia (en) en 2016.

Désormais, en étant élue, elle prend les rênes de la Région Administrative Spéciale (Ras). Et sur le papier, Hong Kong bénéficie jusqu’en 2047 d’une autonomie par rapport à la Chine, en vertu du principe «un pays, deux systèmes», décrété lors de la rétrocession par la Grande-Bretagne de sa colonie à la Chine, en 1997.

Mais, la réalité de la gestion de la ville-État en est une autre. En témoigne cette première désignation du dirigeant de l’exécutif depuis la “révolte des parapluies” de 2014, qui avait conduit des dizaines de milliers de personnes à manifester pour réclamer le suffrage universel. Le papier sera jugé au pied du mur.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Carrie Lam : La cheffe de l’exécutif hongkongais"

Laisser un commentaire