Centrafrique : La croissance économique en baisse

BEAC CentrafriqueBEAC Centrafrique

Annonces

Partagez!

Réunis le 10 juillet à Bangui, le comité monétaire et économique pour la Centrafrique de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a relevé un taux de croissance qui est passé de 5,2% en 2016 à 4,9 au premier semestre 2017.

La chute du taux de croissance économique de la Centrafrique s’explique par l’insécurité qui prévaut dans certaines régions du pays. Des groupes armées (Anti-Balaka et Ex-Séléka) se battent pour le contrôle de certaines régions du pays riches en matières premières.

Conséquences, les importations et exportations sont quasi à l’arrêt. Le ministre des finances pour sa part reste optimiste en rassurant que le programme conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) va reformer et relancer l’économie centrafricaine.

A cet effet, le vice gouverneur de la BEAC, Dieudonné Evou Mekou invite à privilégier les secteurs de la banque, les mines, l’agriculture qui, d’après lui, sont des facteurs prometteurs dans la relance de la croissance économique.

Il faut rappeler que la Centrafrique tout comme le Cameroun, le Gabon, le Tchad et bientôt le Congo et la Guinée équatoriale, a aussi bénéficié d’un accord de crédit du Fonds Monétaire international en échange d’un programme économique établi sur trois ans. Avec ce programme, l’État centrafricain va devoir réduire ses dépenses et élargir son assiette fiscale.

Il faut rappeler que le comité monétaire et économique de la BEAC pour la RCA se réunit chaque semestre pour évaluer la performance économique du pays afin de trouver des mesures pour son orientation communautaire.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire