Centrafrique : L’ONU renforce ses effectifs à Bangassou

L'ONU à Bangassou

Ads

Partagez!

Dimanche, 30 juillet 2017 – Les casques bleus Bangladais, Gabonnais et la police Rwandaise ont été envoyés en renfort pour contenir la vague de violences qui secoue cette ville et protéger les populations.

 La ville de Bangassou est à nouveau sous haute tension. Elle captive les attentions en Centrafrique. Les violences y ont pris des proportions inégalables. La milice chrétienne Anti-Balaka est déterminée à éradiquer tous les musulmans de cette ville.

Même le contingent des casques bleus de la Minusca présent dans Bangassou n’est plus en sécurité. Déjà, en moins de deux semaines, les troupes Onusiennes ont déjà perdu trois casques bleus et enregistrent de nombreux blessés.

Devant cette flambée de violence, la Minusca a décidé d’agir. Les forces spéciales du contingent Bangladais ont été envoyées en renfort à Bangassou. Elles seront appuyées par les troupes Gabonaises de la Minusca et une unité de la police Rwandaise.  

Avec ce renfort, l’ONU espère que l’ordre et la paix régneront à nouveau à Bangassou et que les populations seront en sécurité.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire