Un chinois poignardé par son amant Sénégalais

Un chinois assassiné à Lomé (photo d'illustration, autre presse par DR)

Annonces

Partagez!

Les meurtres se multiplient ces derniers jours au Sénégal, particulièrement à Dakar, la capitale du pays. Il ne peut plus passer une seule semaine, sans que l’on tue ou poignarde une personne. Un chinois a été poignardé à mort, par son amant Sénégalais.

La victime s’appelle Chen CH. Hung Sin. Il est chef d’entreprise : « viens me sauver, Pape Souleymane Sagna est en train de me tuer ». Voilà les derniers mots du chinois à son frère. Il avait été retrouvé allongé dans la pénombre mardi dernier, vers 21 h 30 sous le rebord de la route des hydrocarbures, non loin d’une station service.

Le conducteur de véhicule qui passait dans les environs a d’un coup de phare aperçut un individu allongé sur un rebord de la route, dans la pénombre. Venu aux nouvelles, il va constater que le type asiatique, souffrait atrocement de vilaines béantes, gisant dans une mare de sang, non loin de son véhicule.

Chen CH. Hung Sin est domicilié à Hann Marelas. Une fois sur les lieux, les sapeurs pompiers ont évacué le chinois à l’hôpital principal où il a rendu l’âme.

Le meurtrier présumé Pape Souleymane Sagna explique avoir connu le chinois il y a trois ans. Le chinois appelle au téléphone pour l’inviter dans son véhicule. C’est à partir de ce moment qu’il a proposé des rapports sexuels à Pape Souleymane Sagna dans une auberge de la place. Pape Sagne refuse. Le chinois commence à lui caresser les cuisses. Le présumé a fait comprendre aux enquêteurs qu’il a giflé le chinois avant de sortir un poignard militaire.

« Je lui ai assené un premier coup, puis sans arrêté j’ai donné quinze autres », explique Pape Souleymane Sagna aux enquêteurs. Il a été déféré au parquet.

Selon des témoins, Pape Souleymane Sagna travaillait comme manœuvre dans la société de James (Chen CH. Hung Sin). A raison d’un million de francs CFA par nuit, les deux hommes se livraient à des rapports sexuels. Mais le sénégalais aurait profité de ces nuits dans l’appartement du chinois pour lui voler des montants de 4 millions, 90.000 francs et 800.000 francs CFA. Le chinois qui s’est aperçu de cela le fait chanter et lui réclame les montants volés.

Pape Souleymane Sagna expliquera au chinois les avoir dépensés. En plus, il annonce à son amant qu’il va se marier. « Le chinois menace de dévoiler leur pacte secret. »

C’est ainsi que mardi dernier, ils se sont donné rendez-vous sur la route des hydrocarbures pour régler cette histoire de l’argent volé. Sur place les choses se sont mal passé jusqu’à entraîner la mort du chinois.

Voilà une histoire de sexe entre deux hommes qui tourne au vinaigre.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Un chinois poignardé par son amant Sénégalais"

Laisser un commentaire