Chronique de la Rédaction : Drame de l’Afrique ?

Jean Ping, un des opposants de l'Afrique

Annonces

Partagez!

Le drame de l’Afrique n’est pas seulement ses autocrates qui ne veulent pas lâcher le pouvoir. Le plus grand drame est que les africains ne sont pas capables de trouver mieux, comme opposants. Il n’y a que des candidats prêts à brader leur pays auprès de l’occident. C’est pour sortir d’une dérive autoritaire!

Les Africains sont les premiers responsables de leurs malheurs. A chaque élection, le même scénario se produit. Le choix entre un despote radical et un candidat africain appelé démocrate soutenu à 100% par les puissantes occidentales. C’est ce que pense un internaute. Le défunt président du Burkina Faso, Thomas Sankara n’était-il pas triste, car incompris par son propre peuple.

Les coups d’Etat qui ont affecté plusieurs pays en 1999 – Niger, Sierra Leone, Comores, Côte-d’Ivoire – illustrent le difficile enracinement de la démocratie en Afrique. Pourtant, le continent noir ne souffre pas d’un déficit de culture politique.

Les soubresauts des évolutions en cours depuis les conférences nationales des années 80 trouvent leur source dans la décomposition des Etats eux-mêmes, étranglés par les ajustements structurels et gouvernés par des élites en mal d’imagination réformatrice.

La situation est beaucoup plus grave qu’on ne le croit en général, car les mises en scènes diplomatiques et les fictions juridiques ou institutionnelles tendent à minimiser le phénomène : les appareils politiques et administratifs des pays africains sont totalement incapables de fonctionner avec le minimum d’efficacité, de transparence, et d’équité que l’on est en droit d’attendre d’un service public.

Immigration clandestine : Silence des dirigeants africains

Le silence coupable des dirigeants africains sur le drame de l’immigration clandestine choque les consciences. Alors que l’Union européenne tente de prendre des mesures pour endiguer le fléau, le silence assourdissant en provenance des hautes sphères du pouvoir en Afrique a de quoi inquiéter.

Les autorités africaines devraient être concernées en premier lieu par cette tragédie qui frappe leurs compatriotes. « Je trouve déplorable par exemple que l’Union Africaine ne puisse pas présenter des propositions concrètes. L’Europe a ses responsabilités mais les pays d’origine des migrants (Afrique, Moyen-Orient) ont aussi leurs responsabilités. Il faut qu’on se mette en tête que tant que l’on n’aura pas la possibilité de sceller des accords avec ces pays et d’affronter les causes, ce sera difficile de trouver une solution », a récemment déclaré Cécile Kyenge, députée européenne et ancienne ministre à l’intégration en Italie.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

1 Comment on "Chronique de la Rédaction : Drame de l’Afrique ?"

  1. ça circule partout que le roi du Congo d’en face serai abattu par son officier qu’en dites-vous?

Laisser un commentaire