Conflit en Casamance : Un ancien international sénégalais qualifie les rebelles des « assassins »

El Hadji Diouf tacle les rebellesEl Hadji Diouf tacle les rebelles

Ads

Partagez!

Le conflit en Casamance préoccupe tout le monde. El Hadji Diouf qui fut ballon d’or africain, n’apprécie guère le comportement des rebelles. D’après lui, il est hors question de négocier avec des rebelles.

C’est le 26 décembre 1982 que le Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance, le mouvement séparatiste a organisé une marche pacifique à Ziguinchor vers la Gouvernance. Les manifestants décident alors à leur arrivée de descendre le drapeau sénégalais hissé chez le gouverneur sénégalais en Casamance.

Aujourd’hui, le mal est toujours là. Il persiste. On tue des civils. Et les rebelles jouent le jeu de cache cache avec les autorités sénégalaises. « Il est hors de question que des négociations soient poursuivies avec des bandits », a dit El Hadji, ancien international sénégalais.

« La sécurité, la paix et la prospérité de toute la région en dépend», dit-il. Avant d’ajouter qu’il ne faut pas « négocier quand on assassine lâchement des citoyens non armés ». Selon lui, « ce sont des bandits, des assassins, il faut les mâter d’abord. Et nous, patriotes et citoyens, nous sommes-là pour trouver des solutions ».

El Hadji Diouf de poursuivre : « Demander 50 milliards de fcfa au lendemain d’une tuerie (….) « Aye Door Leu » (c’est de la duperie). Qui ne fait pas partie de la solution fait partie du problème. Soyons des patriotes et non des affairistes ».

En conséquence, l’ancien footballeur invite les autorités du pays à  répondre à la force par la force. « S’ils veulent combattre politiquement dans un débat d’idées, nous les invitons, mais il est inadmissible de faire peur par les armes », a-t-il soutenu. L’heure n’est-elle pas venue de faire une introspection face à cette situation qui ne cesse de causer des malheurs aux paisibles citoyens ? Aux autorités de répondre.

LIRE AUSSI  Gambie : Pause des activités politiques sur décision de la Police

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Conflit en Casamance : Un ancien international sénégalais qualifie les rebelles des « assassins »"

Laisser un commentaire