Congo-Brazza : Barack Obama remet les pendules de la coopération à l’heure

Barack Obama

Ads

Partagez!

Le Président américain vient de remettre les pendules de la coopération à l’heure avec le Congo. Barack Obama a envoyé, à l’occasion du 56ème anniversaire de l’indépendance du Congo, un message à son homologue congolais, Denis Sassou N’Guesso. Dans ledit message, il «s’est joint au peuple des USA» pour souhaiter ses meilleurs vœux au peuple et au Président de la République du Congo.

Tout en saluant les efforts que déploie le Chef de l’Etat congolais pour garantir la paix dans la région, particulièrement ses efforts récents relatifs à la République démocratique du Congo (RDC), le Président américain a fait savoir qu’il reste engagé à collaborer avec le gouvernement et le peuple de la République du Congo, afin de renforcer les institutions qui soutiennent la bonne gouvernance.

Le message du Président américain fait suite à la déclaration de l’Union Européenne (UE), rendue publique le 13 août dernier. Dans cette déclaration, «l’UE exprime sa volonté de travailler pour l’avenir du Congo dans le cadre des nouvelles institutions et avec les autorités issues des dernières élections». La déclaration poursuit que «l’UE souhaite poursuivre avec le Congo un dialogue constructif en vue d’un partenariat juste, respectueux et conforme aux valeurs qui lient le Congo et l’UE».

Les USA reconnaissent la victoire de Denis Sassou N’Guesso à la présidentielle du 20 mars. A Brazzaville, on reprochait à l’Ambassadrice des USA au Congo, Stéphanie Sullivan Sanders, «de prendre faits et causes pour l’opposition radicale». Autrement dit, l’isolement diplomatique du Congo-Brazzaville évoqué à maintes reprises par certains observateurs et une certaine presse après le vote de la nouvelle constitution, et surtout après la réélection du Président Denis Sassou N’Guesso le 20 mars 2016, n’a été finalement qu’une illusion. C’était donc une erreur des observateurs moins avertis de parler des signes du gel des relations entre Washington et Brazzaville.

A noter que la France était le premier pays de l’Occident à reconnaître les autorités congolaises issues des nouvelles élections. Le 15 juin dernier, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso, avait été reçu en audience au Quai d’Orsay par son homologue français, Jean Marc Ayrault.

Les relations entre la France et le Congo sont au beau fixe. Quelques semaines après, un nouvel ambassadeur français a été affecté au Congo. Il s’agit de Bertrand Cochery. Par ailleurs, la France a accepté l’accréditation de Rodolphe Adada comme nouvel Ambassadeur du Congo à Paris. Aux dires des autorités du Congo.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Congo-Brazza : Barack Obama remet les pendules de la coopération à l’heure"

Laisser un commentaire