Congo : Colère et désarroi de 26.000 retraités

Annonces

Partagez!

Ils ont adressé une lettre ouverte au Premier ministre pour réclamer notamment le paiement de 21 mois d’arriérés de pension.

Les retraités du Congo réclament le paiement de leurs arriérés de pension qui s’élèvent à 21 mois. «La pension n’est pas une aumône, ni une bourse, ni un salaire», écrivent-ils dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre, Clément Mouamba.

«Nous rappelons au Premier ministre que nous sommes des retraités, des gens qui ont rendu d’énormes services à l’État et nous ne pouvons pas être traités comme des bêtes. Et même les bêtes dans une ferme sont nourries», s’insurge Eugène Bakoula, président du Syndicat de défense des intérêts des retraités, au micro de RFI.

Cette situation, qui perdure depuis 2016, met les retraités dans une situation de précarité. «Nous souffrons et nous mourrons de faim et d’autres maladies. Nous ne pouvons pas acheter des produits dans certains cas », affirme M. Bakoula. Quelque 26.000 retraités sont concernés par cette situation. En 2018, ces fonctionnaires à la retraite avaient écrit au président Denis Sassou Nguesso pour réclamer la création d’un ministère qui leur est dédié.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Congo : Colère et désarroi de 26.000 retraités"

Laisser un commentaire