COP25 : Le Gabon prend la tête des négociateurs africains

Annonces

Partagez!

Le pays assurera la présidence du Groupe des négociateurs africains sur le climat dès le 1er janvier 2020, en remplacement de l’Egypte.

Le Gabon va assurer la présidence du Groupe des négociateurs africains sur le climat dès le 1er janvier 2020. Décision prise lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP25) qui s’achève ce vendredi 13 décembre 2019 à Madrid, en Espagne. Le pays va ainsi succéder à l’Egypte dont le mandat expire le 31 décembre prochain.

Tanguy Guillaume Gahouma-Bekale, conseiller spécial du président gabonais Ali Bongo Ondimba et secrétaire permanent du Conseil national climat gabonais, va assurer la présidence pendant deux ans. Ce, en remplacement de l’Égyptien Mohamed Nasr. Une bonne nouvelle pour le Gabon, dont les efforts en matière de protection de l’environnement sont internationalement reconnus et cités en exemple.

«La forêt brûle, les eaux montent, la planète suffoque. La COP25 qui s’ouvre aujourd’hui doit être le lieu d’engagements concrets et renforcés. Un devoir vis-à-vis des générations futures. A cette occasion, le Gabon portera haut la voix de l’Afrique, dont le rôle sera déterminant», avait écrit sur Twitter, le président Ali Bongo, à l’ouverture de la conférence le 2 décembre dernier.

Pays recouvert à plus de 80% de végétation, le Gabon abrite 13% de superficie globale des forêts tropicales du continent. En 2001, le pays a adopté une nouvelle législation pour la gestion de ses ressources naturelles. En septembre dernier, la Norvège s’est engagée à payer 150 millions de dollars sur 10 ans au Gabon. Ce, dans le but d’aider le pays à ne pas déforester et ainsi réduire les émissions de carbone.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "COP25 : Le Gabon prend la tête des négociateurs africains"

Laisser un commentaire