Coronavirus : 20 millions d’emplois menacés en Afrique, selon l’Union africaine

Ads

Partagez!

La pandémie de COVID-19 va avoir des conséquences dramatiques pour le continent, révèle une étude de l’institution panafricaine publiée ce lundi.

Vingt millions d’emplois sont menacés en Afrique par la pandémie de coronavirus (COVID-19), indique l’Union africaine dans une étude publiée ce lundi. «Près de 20 millions d’emplois, à la fois dans les secteurs formel et informel, sont menacés de destruction sur le continent si la situation persiste», révèle cette étude.

Les pays, dont l’économie repose sur le pétrole ou le tourisme, sont les plus à risques, apprend-on. L’étude présente deux scénarii différents. Le premier scénario, «réaliste», prévoit que la pandémie dure jusqu’en juillet et que le continent «n’est pas trop affecté». Le second prévoit une persistance du COVID-19 jusqu’en août. Dans ce cas, l’Afrique serait affectée.

Dans un cas comme dans l’autre, prévient l’étude, les conséquences sur l’économie africaine seront catastrophiques. L’Afrique pourrait ainsi voir ses importations et exportations baisser de 35%, soit près de 270 milliards de dollars.

Autre problème, la hausse de l’endettement. «Avec la baisse des revenus, les gouvernements africains n’auront d’autre option que de se tourner vers les marchés internationaux», ce qui pourrait faire s’envoler l’endettement, selon les experts de l’UA.

L’étude suggère à la Commission de l’UA de «mener les négociations en faveur d’un plan ambitieux d’annulation de la dette extérieure totale de l’Afrique». Celle-ci est estimée à 236 milliards de dollars.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : 20 millions d’emplois menacés en Afrique, selon l’Union africaine"

Laisser un commentaire