Coronavirus : Ali Bongo appelle à davantage de solidarité durant le ramadan

Ads

Partagez!

Le président gabonais invite les fidèles musulmans à plus de solidarité pendant ce mois sacré, notamment envers ceux qui sont durement affectés par la pandémie de COVID-19.

Le président Ali Bongo Ondimba a appelé les fidèles musulmans à davantage de solidarité pendant le mois de ramadan qui débute officiellement au Gabon ce vendredi 24 avril 2020. «Que ce mois sacré soit l’occasion d’un effort accru de solidarité et de partage vis-à-vis de ceux, quelle que soit leur religion, qui sont dans le besoin et dont la situation est rendue encore plus difficile à cause de la pandémie de COVID-19», a déclaré le chef de l’Etat dans un message sur ses pages sur les réseaux sociaux.

Les fidèles vont vivre un ramadan particulier cette année avec la pandémie de COVID-19. Le confinement imposé par les autorités impacte le déroulement du ramadan, puisque les mosquées sont fermées jusqu’à nouvel ordre et les rassemblements limités à l’échelle du foyer.

Le jeûne du mois de ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam et son observance est capitale pour tout musulman. Selon la tradition, les personnes en bonne santé doivent jeûner, à l’exception des malades, des personnes du troisième âge, des enfants, des femmes enceintes et celles en période de menstruation. Le but du ramadan est de purifier le corps et l’esprit du fidèle et lui permettre de mieux comprendre le sort des plus pauvres.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Ali Bongo appelle à davantage de solidarité durant le ramadan"

Laisser un commentaire