Coronavirus : De hauts fonctionnaires poursuivis pour corruption au Kenya

TOPSHOT - A staff of local NGO Shining Hope for Communities (SHOFCO) measures a woman's body tempreture as the NGO installs hand washing stations at the Kibera slum in Nairobi, on March 18, 2020. - African countries have been among the last to be hit by the global COVID-19 coronavirus epidemic but as cases rise, many nations are now taking strict measures to block the deadly illness. (Photo by Yasuyoshi CHIBA / AFP) (Photo by YASUYOSHI CHIBA/AFP via Getty Images)

Ads

Partagez!

Ils sont soupçonnés d’avoir détourné des fonds destinés à l’achat de matériels médicaux dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

De hauts fonctionnaires kenyans pourraient être poursuivis pour corruption dans le cadre d’une enquête relative au plan de riposte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19) dans le pays. Ils sont notamment soupçonnés d’avoir détourné des fonds destinés à l’achat de matériels médicaux dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Selon la BBC, ils ont été identifiés par les enquêteurs de la Commission d’éthique et de lutte contre la corruption (EACC). Les enquêteurs ont découvert que des appels d’offres du gouvernement ont été passés de gré à gré à des individus et des entreprises sous fond de copinage politique. Ce, en violation de la réglementation relative à l’attribution des marchés publics au Kenya.

«Les enquêtes ont établi la culpabilité pénale de fonctionnaires dans l’achat et la fourniture de produits d’urgence Covid-19 à l’Autorité kenyane des fournitures médicales (Kemsa), ce qui a entraîné une dépense irrégulière de fonds publics», indique l’EACC dans un rapport présenté mercredi à une commission sénatoriale conjointe sur la santé et la Covid-19. L’EACC a recommandé de poursuivre tous les fonctionnaires de Kemsa et du ministère de la Santé qui, selon elle, étaient à l’origine du scandale financier, rapporte la BBC.

Une deuxième phase d’enquête visera les entreprises qui ont illégalement bénéficié desdits appels d’offres. Plusieurs manifestations ont eu lieu dans le pays pour protester contre la corruption, alors que plusieurs centaines de millions de dollars et du matériel médical auraient été détournés dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Une coalition d’ONG, d’associations et de syndicats, dont Amnesty International, avaient publié un communiqué le 24 août dernier pour demander des comptes. Ces organismes sollicitaient aussi l’intervention du président Kenyatta.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : De hauts fonctionnaires poursuivis pour corruption au Kenya"

Laisser un commentaire