Coronavirus : Émeutes au Sénégal pour réclamer la fin du couvre-feu

Ads

Partagez!

Une centaine de personnes arrêtées dans plusieurs villes du pays après de violentes manifestations.

Une centaine de personnes ont été interpellées au Sénégal après de violentes manifestations dans plusieurs villes du pays pour réclamer la fin du couvre-feu instauré entre 21h et 5h pour endiguer la propagation du coronavirus (COVID-19). Les émeutes ont commencé mardi soir et se sont prolongées dans la nuit.

De nombreux jeunes sont descendus dans les rues, ont incendié des pneus et barrer les routes pour exiger l’assouplissement des mesures gouvernementales de lutte contre la maladie, notamment le couvre-feu en vigueur depuis le 23 mars dernier.

Plus tôt dans la journée, le président sénégalais, Macky Sall a, dans un communiqué, «appelé les populations à veiller au respect scrupuleux des règles établies dans le cadre de l’état d’urgence et de la lutte contre la pandémie de la COVID-19». Ce dernier a confirmé sa «stratégie d’assouplissement graduel des mesures restrictives» liées à l’état d’urgence, notamment dans le secteur des transports.

Fait rare, Serigne Mountakha Mbacké, le khalife général de la puissante confrérie des mourides, est intervenu à la télévision pour réclamer le retour au calme dans la cité religieuse de Touba. Ce mouvement musulman est considéré comme la deuxième plus importante communauté religieuse du Sénégal. Ce dernier a notamment déclaré que le couvre-feu est «un mal nécessaire et une mesure légitime» pour lutter contre l’épidémie. Le Sénégal compte près de 4000 contaminations et 45 décès à la date du 4 juin.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Émeutes au Sénégal pour réclamer la fin du couvre-feu"

Laisser un commentaire