Coronavirus : La commercialisation et la consommation du pangolin et de la chauve-souris interdites au Gabon

Ads

Partagez!

Selon le ministre des Forêts, cette décision vise à prémunir les populations contre la transmission du COVID-19 par ces espèces, soupçonnées d’être des hôtes du virus.

Le Gabon a interdit la vente et la consommation du pangolin et de la chauve-souris pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19). «Par principe de précaution, sont interdits la chasse, la capture, la détention, la commercialisation, le transport et la consommation de tous les espèces de pangolin et de chauve-souris sur toute l’étendue du territoire national», indique le ministre des Eaux et Forêts, Lee White, dans un arrêté le 31 mars dernier.

Cette décision vise «à prémunir les populations gabonaises contre la transmission du coronavirus par ces espèces», précise le membre du gouvernement. Le pangolin et la chauve-souris sont en effet soupçonnés d’avoir contribué à la propagation du COVID-19, apparu fin décembre 2019 en Chine. Au Gabon, les pangolins sont inscrits sur la liste des espèces intégralement protégées.

Il est donc interdit de tuer, capturer, transporter, manger, vendre ou de garder en captivité ces animaux ou des parties de cette espèce (écailles, viande, peau, etc.). Les sanctions encourues vont de 3 à 6 mois de prison, et d’une amende de 10.000 à un millions de francs CFA. Malgré cela, la viande de pangolin est vendue dans les marchés gabonais, notamment à Libreville, la capitale. Tout comme celle de la chauve-souris.

Ce n’est pas la première fois que le Gabon prend une telle mesure. Le gouvernement avait interdit la consommation des primates lorsque le pays avait été touché par le virus Ebola. A noter que 21 cas d’infection au COVID-19 ont jusqu’à présent été confirmés au Gabon. Aucune contamination par voie animale n’a cependant été notifiée à ce jour dans le pays.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : La commercialisation et la consommation du pangolin et de la chauve-souris interdites au Gabon"

Laisser un commentaire