Coronavirus : Le Gabon appelle à limiter les déplacements non essentiels

Ads

Partagez!

Devant la forte progression de la maladie, les autorités prescrivent les restrictions des sorties non indispensables.

Le coronavirus (COVID-19) continue sa folle course au Gabon. Selon les statistiques ce mardi 26 mai, le pays enregistre 2.238 cas testés positifs, dont 14 décès. Devant la montée progressive des cas dans le pays, le gouvernement appelle à limiter les déplacements non essentiels, notamment pour les personnes les plus vulnérables face à la maladie.

«Nous recommandons la limitation des sorties non essentielles aux personnes ayant des comorbidités. Cette limitation des sorties doit être associée à une restriction des visites non essentielles dans le but de réduire significativement les risques de contamination du COVID-19», conseille le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon (COPIL).

Selon le COPIL, environ 60% des patients hospitalisés, qui présentent les symptômes, ont des comorbidités. «En effet, les récentes données de nos hôpitaux montrent combien de fois l’association COVID-19, hypertension artérielle (HTA), diabète, asthme et obésité peut être très dangereuse pour les populations», indique Dr Obiang Ndong.

Pour les autorités, il est important de renforcer les mesures de prévention contre cette maladie, notamment la restriction des sorties non essentielles. «Toutefois, en cas de nécessité, le port du masque doit être obligatoire, ainsi que le respect de la distanciation physique», conclut le porte-parole du COPIL. 

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Le Gabon appelle à limiter les déplacements non essentiels"

Laisser un commentaire