Coronavirus : Le Gabon durcit le ton contre le relâchement des mesures

Ads

Partagez!

Les autorités annoncent un renforcement des mesures anti-Covid-19, alors que le pays a enregistré 707 nouveaux cas depuis le 4 janvier.

Face à la dégradation de la situation épidémiologique, le Gabon  annonce le renforcement des mesures contre la pandémie du coronavirus (Covid-19). Ainsi, le couvre-feu est ramené de 20h00 à 5h00 à compter de ce lundi 25 janvier 2021 et des checkpoints sont mis en place de jour comme de nuit. Des amendes seront désormais infligées aux contrevenants pour non-respect du port du masque, non-respect de la mesure sur les rassemblements (30 personnes) et non-respet de la mesure sur la limitation des personnes et les protocoles sanitaires.

Dans le secteur du tourisme, le gouvernement annonce la multiplication des contrôles inopinés dans les structures pour s’assurer notamment du respect de la limitation du nombre de personnes et de l’application des protocoles sanitaires. Concernant les transports, le gouvernement envisage, entre autres, l’infliction d’amendes pour les compagnies qui ne se conforment pas aux mesures gouvernementales, la suspension ou l’interdiction des vols en cas de récidive, le contrôle systématique des billets et tests Covid-19 à bord des trains notamment.

Des équipes de surveillance seront par ailleurs mises en place dans les centres commerciaux et les restaurants. Depuis le 4 janvier 2021, le Gabon a notifié 707 nouveaux cas contre 170 en septembre, 190 en octobre, 260 en novembre et 357 en décembre. «Cette augmentation des cas est principalement liée au non-respect des mesures barrières, notamment le non-respect du port du masque dans les espaces publics, l’organisation d’évènements avec de grands rassemblements, le non-respect de la distanciation sociale, l’ouverture clandestine des bars et l’importation des cas par les voyageurs venant de l’étranger», déplore le ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong.

Une situation qui inquiète les autorités, alors que le pays a franchi la barre des 10.000 cas confirmés, avec 67 décès. «Nous appelons les populations au respect des mesures barrières et les invitons instamment à la prise de leurs responsabilités ainsi qu’à un sursaut de patriotisme républicain. La solidarité et la cohésion nationale doivent être plus que jamais réaffirmées. Il faut réagir et réagir vite», a déclaré la Première ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, lors d’une conférence de presse sur la riposte sanitaire à la Covid-19 dimanche 24 janvier à Libreville.

L’enjeu aujourd’hui, selon le gouvernement, est de freiner la survenue d’une seconde vague en renforçant les actions de sensibilisation auprès des populations et la protection des personnes ayant des comorbités. Mais aussi en dépistant massivement grâce à la mise en place d’unités de dépistage dans les établissements scolaires, la vulgarisation des tests rapides antigéniques et le dépistage communautaire avec les unités mobiles dans les quartiers. Enfin, en traitant les cas positifs et en améliorant la prise en charge des patients Covid-19 positifs grâce à l’activation de centres dédiés dans les CHU et CHR, la mise en place d’un réseau de prise en charge public-privé ainsi que l’activation d’unités de soins ambulatoires pour les personnes asymptomatiques ou paucisymptomatiques.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Le Gabon durcit le ton contre le relâchement des mesures"

Laisser un commentaire