Coronavirus : Le Gabon planche sur une solution interne

Ads

Partagez!

Le Premier ministre gabonais a annoncé ce samedi que le pays réfléchit à une solution endogène dans le traitement ou la prévention de la COVID-19.

Le gouvernement gabonais réfléchit à une solution endogène dans le traitement ou la prévention du nouveau coronavirus (COVID-19). L’annonce a été faite ce samedi 2 mai par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Ce, lors d’une rencontre entre le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon (COPIL) dont il assure la présidence, et la communauté scientifique et médicale nationale.

«A ce jour, il n’y a pas de remède pour mettre un terme à cette pandémie. Au lieu d’être attentistes et résignés en comptant uniquement sur les autres, certains pays africains proposent une solution nationale à cette crise sanitaire. Les cas les plus connus sont ceux de Madagascar, du Bénin et du Burkina-Faso», a déclaré le chef du gouvernement. Selon ce dernier, le Gabon ne saurait rester les bras croisés et en marge de ce «mouvement africain» de recherche d’une solution interne à cette pandémie.

«Il est vrai que l’Etat a peu investi dans la recherche scientifique au cours de la dernière décennie. Néanmoins, notre pays n’est pas moins bien loti que d’autres en Afrique dans ce domaine», affirme le PM. En effet, le pays  est reconnu dans le domaine de la santé depuis une trentaine d’années à travers le Centre international de recherche médicale de Franceville (CIRMF). Ce centre est une référence en Afrique, notamment dans la recherche sur le neuro-paludisme, les fièvres hémorragiques virales (type Ebola) et les maladies virales transmises par les insectes (comme la fièvre Dengue).

Par ailleurs, dans le domaine de la médecine traditionnelle, le Gabon dispose d’un potentiel non négligeable avec l’Institut de pharmacopée et de médecine traditionnelle (IPHAMETRA), dont les travaux sont reconnus à l’échelle régionale et d’un riche patrimoine autour de l’Iboga et d’autres plantes médicinales. Cette rencontre avait également pour but de partager la stratégie de riposte communautaire au COVID-19 avec le plus grand nombre pour avoir un «large consensus national», selon Julien Nkoghe Bekale.

A l’heure où le Gabon compte déjà 335 cas positifs confirmés, dont 5 décès, le PM estime que l’heure est au rassemblement pour faire face au «péril» qui menace le pays. «C’est pourquoi, je souhaite pour cette rencontre et pour celles à venir de nous unir en fraternité, de taire nos égos, de dépasser les débats d’écoles, les postures et les luttes intestines de leadership qui prévalent ici comme ailleurs au sein de la communauté scientifique et médicale», a-t-il recommandé à l’ouverture des travaux.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Le Gabon planche sur une solution interne"

Laisser un commentaire