Coronavirus : Le Gabon teste l’hydroxychloroquine et l’azithromycine

Ads

Partagez!

Les autorités sanitaires ont déclaré que quatre malades de COVID-19 reçoivent actuellement cette combinaison de médicaments.

«En matière de prise en charge, quatre patients sont actuellement sous traitement hydroxychloroquine et azithromycine, au regard des lésions pulmonaires qu’ils présentent au scanner et devant les comorbidités quelles présentent», a annoncé lundi le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, porte-parole du Comité de pilotage de la lutte contre la pandémie de coronavirus (COVID-19) au Gabon.

Le Gabon, comme d’autres pays, teste l’association hydroxychloroquine-azithromycine chez des patients hospitalisés avec des formes sévères de COVID-19. L’efficacité de cette combinaison thérapeutique dans la prise en charge de l’infection de cette maladie n’a pas encore été démontrée chez l’Homme.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé que la chloroquine, ou plutôt son dérivé hydroxychloroquine, ferait désormais partie d’un programme d’essais cliniques international visant à développer un remède contre la COVID-19.

Le Gabon a enregistré trois nouveaux cas positifs au COVID-19 selon un bilan communiqué mardi ; ce qui porte à 33 le nombre de personnes contaminées dans le pays. Six nouveaux patients ont été mis sous traitement, soit un total de 10 patients sous traitement à base de chloroquine, au regard des lésions pulmonaires qu’ils présentent, indiquent les autorités. 

Sur le plan clinique, la majorité des patients se portent mieux, en dehors d’un patient COVID-19 actuellement admis en soins intensifs. Deux autres cas probables, dont un médecin, sont en réanimation pour détresse respiratoire, selon la même source.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Le Gabon teste l’hydroxychloroquine et l’azithromycine"

Laisser un commentaire