Coronavirus : Le Gabon veut éviter que la COVID-19 soit une «maladie de la honte»

Ads

Partagez!

Le comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon a dédramatisé la maladie samedi.

Au Gabon, le nouveau coronavirus (COVID-19) est perçu par certains comme une «maladie de la honte». Ce, malgré les campagnes de communication et de sensibilisation menées sur la maladie. Conséquence : un grand nombre de Gabonais se cachent dans leurs maisons à cause de la peur, voire la honte de faire le test de la COVID-19.

«Ce phénomène est lié à la stigmatisation des personnes contaminées d’une part et au déni de la maladie d’autre part, faisant recourir aux traitements traditionnel et spirituel. Cela entraine une prise en charge tardive dans les structures sanitaires et une aggravation de la maladie», indique le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, porte-parole du comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon (COPIL).

Cette perception de la maladie peut en effet compromettre les efforts de riposte nationale contre cette pandémie. Face à cette situation, le COPIL a tenu à dédramatiser la maladie lors de son point quotidien sur la COVID-19 samedi 23 mai. «Le coronavirus n’est pas une maladie de la honte, ni une malédiction, ni une punition divine, ni un mauvais sort jeté, ni un fusil nocturne», rassure le Dr Obiang Ndong.

«La COVID-19 est une maladie respiratoire due à un virus appelé SARS-CoV 2. Il se transmet par des gouttelettes respiratoires et salivaires émises par une personne contaminée par la COVID-19», explique-t-il.

Avant de poursuivre : «Il s’agit d’un mode de transmission du virus bien connu avec des moyens de prévention simple tels que le port du masque obligatoire, la distanciation physique et le lavage régulier des mains avec du savon ou du gel hydro-alcoolique».  

Un recadrage nécessaire, au moment où la maladie est dans sa phase de transmission communautaire. Depuis la confirmation du premier cas le 12 mars dernier, le Gabon compte désormais 1.934 cas positifs confirmés, dont 459 guérisons et  12 décès.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Le Gabon veut éviter que la COVID-19 soit une «maladie de la honte»"

Laisser un commentaire