Coronavirus : L’OMS reprend ses essais sur l’hydroxychloroquine

Ads

Partagez!

L’OMS a repris ses tests sur cette molécule, après les avoir suspendus suite à la publication d’une étude dans la revue médicale The Lancet.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mercredi 3 juin, la reprise de ses essais cliniques sur l’hydroxychloroquine baptisés «Solidarity», dont le but est de trouver un traitement efficace contre le coronavirus (COVID-19). L’OMS avait suspendu «temporairement» ses essais sur cette molécule le 25 mai dernier.

Ce, après la publication d’une étude dans la revue médicale «The Lancet» jugeant inefficace, voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre la COVID-19. Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait déclaré que ces essais seront suspendus le temps que «les données» recueillies par Solidarity «soient examinées».

«Le comité de suivi de sécurité des données (DSMB), qui seul a accès à l’intégralité des données brutes de Solidarity, n’a pas constaté de signal de toxicité significatif parmi les patients recevant de l’hydroxychloroquine», a déclaré le patron de l’OMS mercredi. Le groupe exécutif de l’essai a donc décidé que celui-ci pouvait reprendre avec les quatre traitements testés, dont  l’hydroxychloroquine. Mardi, la revue «The Lancet» a pris ses distances avec l’étude publiée dans ses colonnes, affirmant dans un avertissement formel que «d’importantes questions» planaient à son sujet.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : L’OMS reprend ses essais sur l’hydroxychloroquine"

Laisser un commentaire