Coronavirus : L’OMS s’inquiète de l’accélération de la pandémie en Afrique

Ads

Partagez!

Selon l’OMS, Il a fallu neuf jours pour atteindre la barre des 100.000 cas et dix-huit seulement pour franchir celle des 200.000.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde jeudi 11 juin sur l’accélération de la pandémie de coronavirus (COVID-19) en Afrique. Ce, alors que le continent a franchi le cap des 200.000 contaminations, pour 5486 décès. «Il a fallu neuf jours pour atteindre la barre des 100.000 cas et dix-huit seulement pour franchir celle des 200 000», a déclaré le docteur Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, lors d’un point de presse par vidéo au siège de l’organisation à Genève, en Suisse. 

«Même si ces cas enregistrés en Afrique représentent moins de 3 % du total mondial, il est clair que la pandémie s’accélère» sur le continent, a-t-elle ajouté. Selon elle, 75% des cas se trouvent dans la région subsaharienne. Lee Cameroun, le Sénégal, la RDC, la Guinée, la Côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Algérie, l’Égypte et le Ghana ont connu récemment une plus forte augmentation des cas de COVID-19, indique l’OMS.

L’agence sanitaire de l’ONU  se dit notamment préoccupée par la transmission communautaire du virus qui commence à se répandre en dehors des centres urbains africains vers les zones rurales, où les systèmes de santé sont faibles. Avec l’assouplissement des mesures de restrictions imposées par le gouvernement, plusieurs experts de la santé publique redoutent une montée en flèche de la pandémie sur le continent.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : L’OMS s’inquiète de l’accélération de la pandémie en Afrique"

Laisser un commentaire