Coronavirus : Un numéro vert au Gabon pour éviter la pénurie alimentaire

Ads

Partagez!

Le «2550» est ouvert aux importateurs de marchandises pour prévenir les pénuries des biens de consommation courante sur le marché.

Le Gabon a mis en place un numéro vert, le «2550», pour éviter toute pénurie alimentaire liée à la pandémie du coronavirus (COVID-19), dont un cas d’infection a été confirmé dans le pays. Ce numéro est «destiné aux importateurs de marchandises pour prévenir les pénuries des biens de consommation courante sur le marché», selon le ministère gabonais de l’Economie et des Finances.

Déjà opérationnel, ce service «permet aux pouvoirs publics de répondre aux diverses préoccupations de ces opérateurs économiques, dans le contexte mondial marqué par la pandémie  du coronavirus», indique le ministère. Vendredi, le ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, a réuni le Syndicat des importateurs et des exportateurs (SIMPEX). Ce, pour déterminer notamment les mesures à prendre face à d’éventuelles pénuries des produits alimentaires de grande consommation sur le marché.

Le Gabon, dont l’agriculture est encore embryonnaire, dépend en effet en grande partie des importations en denrées alimentaires pour satisfaire la demande nationale. Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le pays y consacre près de 300 milliards de francs CFA chaque année.

Le premier cas de COVID-19 a été confirmé le 12 mars dernier au Gabon. Pour éviter la propagation de la maladie sur son territoire, le gouvernement a pris une batterie de mesures. Ainsi, le pays a fermé ses frontières terrestres ainsi que ses écoles, et à suspendu la délivrance des visas touristiques aux voyageurs en provenance des zones touchées par la maladie.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Un numéro vert au Gabon pour éviter la pénurie alimentaire"

Laisser un commentaire