Coronavirus : Un numéro vert pour dénoncer les actes de vandalisme pendant le confinement au Gabon

Ads

Partagez!

Le «1401» permet aussi de signaler l’inobservation des mesures gouvernementales et de dénoncer les abus des forces de l’ordre, indiquent les autorités.

Les autorités gabonaises ont annoncé la mise sur pied d’un numéro vert pour dénoncer les actes de vandalisme pendant le confinement du Grand Libreville. Le «1401» sert à «dénoncer tout acte de nature à troubler l’ordre public comme le vandalisme, pillage, cambriolage, agression et vol»,a déclaré à la télévision le lieutenant Parfait Ndembi Mihindou.

«Cela permettra aux unités d’intervention de porter assistance et secours de manière efficace», a ajouté le porte-paroledu Poste de commandement mixte des forces de sécurité et de défense. Les actes de vandalisme se sont multipliés depuis le début du confinement du Grand Libreville le 12 avril dernier, imposé pour limiter la propagation du coronavirus (COVID-19).

Ce numéro vert permet également de signaler l’inobservation des mesures gouvernementales destinées à la lutte contre la propagation du coronavirus et de dénoncer  les agents véreux. Les populations pourront en effet également dénoncer les abus des personnels des forces de défense et de sécurité, afin de permettre à la hiérarchie de prendre les sanctions appropriées, apprend-on.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Coronavirus : Un numéro vert pour dénoncer les actes de vandalisme pendant le confinement au Gabon"

Laisser un commentaire