Corridor Praia-Dakar-Abidjan Libre : Booster l’économie sous régionale

Corridor Praia-Dakar-Abidjan LibreCorridor Praia-Dakar-Abidjan Libre

Annonces

Partagez!

« Le projet a pour mission de réaliser une autoroute de 3000 kilomètres qui va de Dakar à Abidjan, réaliser un réseau de chemin de fer le long du corridor, une ligne maritime entre Praia et Dakar ». C’est ce qu’a déclaré Pathé Guèye, le commissaire chargé des infrastructures à la commission de la CEDEAO.

Selon lui, c’est pour un plan directeur pour faire du projet autoroute une zone de développement afin de promouvoir l’industrie, le développement économique et contribuer à la lutte contre la pauvreté. « Il s’agit d’un projet important pour la sous-région qui est constitué comme l’un des projets majeurs de la sous-région », dit-il.

Et d’ajouter : « c’est un projet extrêmement important qui demande de l’organisation de la solidarité entre tous les Etats pour que cette vision qui est chère aux chefs d’Etat prenne corps et soit une réalité dans les années à venir ». L’objectif de ce corridor est de faciliter l’intégration économique et régionale, la circulation des personnes et des biens, de réduire les coûts des marchandises et de sécuriser les personnes.

Mieux, dit-il, le projet sous régional englobe le Sénégal, la Côte-D’ivoire, la Guinée Bissau, le Liberia, la Guinée, la Gambie, le Cap-Vert et la Sierra Léone. « On a une frontière maritime particulièrement importante avec ces pays  frères. Donc, il nous faut développer cette partie du continent en relation avec la République Cap-Verdienne », explique Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des infrastructures du Sénégal.

En plus de cela, « il y a des conditions terrestres maritimes entre Dakar et Abidjan », rajoute le ministre sénégalais. Donc, c’est une partie du grand corridor qui va de Praia en passant par Dakar jusqu’à Lagos. « Avec la partie Est du corridor, c’est-à-dire de Lagos à Abidjan, on devrait très rapidement pouvoir connecter des cinq pays », indique le ministre Abdoulaye Daouda Diallo.

Il a fait savoir aussi que « la volonté de l’Etat du Sénégal est de pouvoir tout faire pour jouer sa partition dans ce grand projet ambitieux ». « Nous avons l’autoroute jusqu’à Mbour. On devrait l’imaginer d’ici la fin de l’année, mais aussi nous entendons développer cette partie pour aller de Mbour à Kaolack, poser un autre jalon dans ce cadre de grand projet autoroutier ».

LIRE AUSSI  COSAMA, un armateur communautaire avec une flotte maritime de 7000 tonnes

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Corridor Praia-Dakar-Abidjan Libre : Booster l’économie sous régionale"

Laisser un commentaire