Côte d’Ivoire : A deux mois de la présidentielle, les manifestations sur la voie publique interdites jusqu’au 15 septembre

Ads

Partagez!

Annonce faite par le conseil des ministres, alors que les manifestations se multiplient dans le pays contre un troisième mandat d’Alassane Ouattara.

Les manifestations sur la voie publique sont suspendues jusqu’au 15 septembre en Côte d’Ivoire. L’annonce a été faite à l’issue du conseil des ministres mercredi 19 août. Ce, alors que des manifestations ont lieu dans plusieurs villes du pays contre un troisième mandat du président Alassane Ouattara, ce que lui conteste l’opposition.

Des manifestations émaillées de violences qui se sont soldées par la mort d’au moins six personnes la semaine dernière. Cette décision intervient à la veille de l’investiture d’Alassane Ouattara  comme candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir). L’investiture est prévue demain, samedi 22 août, au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Ce vendredi, la police a dispersé des marches organisées à l’appel des responsables féminins de l’opposition. Plusieurs manifestants ont été arrêtés. Ces arrestations sont «une tentative visant à dissuader cette marche historique des femmes de Côte d’Ivoire», selon Henriette Lorougnon, vice-président du Front populaire ivoirien (FPI, tendance Laurent Gbagbo). L’élection présidentielle est prévue le 31 prochain en Côte d’Ivoire.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire