Côte d’Ivoire : Après son échec aux législatives, le FPI veut se reformer

Pascal Affi N’Guessan du FPIPascal Affi N’Guessan du FPI

Annonces

Partagez!

Les élections législatives qui se sont déroulées en Côte d’Ivoire le 18 Décembre 2016, ont été un échec patent pour le front populaire Ivoirien (FPI). Ce parti n’a remporté que trois sièges sur 254. Alors que la coalition au pouvoir s’est taillée la part du lion avec 167 députés. Le reste étant allé chez les indépendants. Devant ce cas de figure, des questions subsistent quant à l’avenir de cette formation politique.

Selon Mr Pascal Affi Nguessan, chef du FPI, la fin des dernières élections législatives donne lieu à des commentaires liés à l’avenir du parti. Cette formation politique fut au pouvoir de 2000 à 2011. Ses dirigeants veulent examiner sa capacité à représenter une offre politique nouvelle. « Après ces élections, on passe à une autre phase. Elle ne doit pas s’accommoder de tergiversations vis-à-vis de ceux qui ont montré qu’ils ne sont pas capables de se réformer. Ceux qui veulent s’accrocher au passé et qui constituent un boulet. Il faut couper ce boulet et aller de l’avant », a-t-il annoncé.

M. Affi Nguessan a dit son scepticisme devant la campagne de dénigrement menée contre son parti. « Le FPI a été traité de parti xénophobe et violent. Il faut rompre avec tout cela , pour construire un parti Républicain, soucieux de la stabilité politique. Un parti ouvert au monde, et non un parti renfermé sur un nationalisme débridé », s’est – il fendu.

Devant l’image de Laurent Gbagbo qui continue de retentir sur la vie du FPI, Pascal Affi Nguessan a lancé quelques mots. «Laurent Gbagbo, c’est la restauration du multipartisme en côte d’Ivoire (1990), et la lutte pour l’accession au pouvoir du FPI en 2000. Aujourd’hui, il est dans les liens de la détention, il n’est plus actif. Il faut poursuivre le processus avec de nouveaux hommes et un nouveau discours, et avec de nouvelles ambitions liées à un contexte nouveau».

Une branche de dissidents du FPI se réclamant de Laurent Gbagbo avait boycotté ce scrutin. Rappelons que l’ancien président est actuellement jugé par la cours pénale Internationale(CPI) pour crime contre l’humanité.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Côte d’Ivoire : Après son échec aux législatives, le FPI veut se reformer"

Laisser un commentaire