Côte d’Ivoire : Trois élèves tués dans des violences scolaires

Annonces

Partagez!

Ces élèves ont été tués lors de manifestations organisées par des élèves pour réclamer des congés de Noël anticipés, a annoncé mercredi la ministre de l’Education nationale.

Au moins trois élèves ont été tués en dix jours dans des violences scolaires en Côte d’Ivoire. Ces élèves ont trouvé la mort lors de manifestations organisées par des élèves pour réclamer des vacances anticipées de Noël, a annoncé mercredi la ministre de l’Education nationale, Kandia Camara.

Un élève de 3e a été assassiné «éventré» le 4 décembre dernier à Anyama, dans la banlieue nord d’Abidjan, la capitale économique du pays. Un deuxième élève, inscrit en classe de terminale, a été «égorgé» à lundi à Daloa, dans le centre du pays.

Le troisième, en classe de seconde, a été quant à lui assassiné à Dimbokro, toujours dans le centre du pays.

«Je le dis ici et je veux que les parents de Côte d’Ivoire le retiennent : tous les enfants coupables seront radiés de toutes les écoles publiques comme privées», a déclaré la ministre lors d’une réunion d’urgence avec des acteurs du système éducatif, des chefs traditionnels, des syndicalistes ou encore des membres du gouvernement.

Ce n’est pas la première fois que des groupes d’élèves, parfois violents, prennent d’assaut les lycées et collèges pour revendiquer des congés de Noël anticipés. En 2000, des élèves ont manifesté dans les écoles publiques et privées pour exiger l’arrêt des cours avant la date officielle pour les congés de Noël.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Côte d’Ivoire : Trois élèves tués dans des violences scolaires"

Laisser un commentaire