Coupe du monde 2022 : le Sénégal a un coup à jouer face à l’Angleterre

L'équipe du Sénégal célébrant sa victoire lors de la finale de la CAN en février 2022.Jeanpierrekepseu, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons

Ads

Partagez!

Grâce à sa victoire mardi contre l’Equateur, le Sénégal affrontera l’Angleterre en huitième de finale, le dimanche 4 décembre. Si le finaliste du dernier Euro part favori pour ce match, le champion d’Afrique a les atouts pour rééditer l’exploit de 2002.

Au terme d’un match palpitant mardi soir, le Sénégal est venu à bout de l’Equateur par le score de 2 buts à 1. Ismaïla Sarr a ouvert la marque sur un penalty, peu avant la mi-temps (44e minute). Après la pause, les Lions de la Teranga ont manqué de prendre le large, permettant à la Tri d’égaliser par Moise Caicedo (67e). Heureusement, les champions d’Afrique 2022 ont très vite réagi avec le roc Kalidou Koulibaly (70e). Malgré plusieurs assauts des Equatoriens, ils ont tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Un effectif qui fait pâlir de jalousie

Grâce à cette victoire sur le concurrent direct, le Sénégal a pris la seconde place du groupe A avec ses 6 points + 1, derrière les Pays-Bas et leurs 7 points + 4. En huitièmes de final, le pays de Sadio Mané devra affronter l’Angleterre, première de la poule B devant les Etats Unis, fort de ses 7 points + 7. La rencontre se joue ce dimanche 4 décembre à 19h00 GMT. Si à ce stade de la compétition, il faut toujours s’attendre à du lourd, les Lions de la Téranga tombent sur l’un des plus gros morceaux de ce mondial qatarien.

En effet, les Three Lions sont les finalistes du dernier Euro joué à domicile. Ils ont l’un des effectifs les plus riches de cette compétition avec le Brésil et la France. Les adversaires craignent en particulier leur attaque de feu, composée principalement d’Harry Kane, de Marcus Rashford et de Raheem Sterling. Ces attaquants redoutables sont soutenus par un milieu de classe mondiale avec Phil foden, Mason Mount, Jack Grealish, Jude Bellingham, Bukayo Saka, entre autres. Cette équipe a d’ailleurs corrigé l’Iran (6-2) d’entrée de compétition, puis a imposé le respect au voisin Galois (3-0).

Mais un jeu poussif de la part des Anglais

L’Angleterre a donc les moyens de martyriser la formation sénégalaise, qui a visiblement un problème défensif. En particulier sur les balles arrêtées (coups francs). Des sprinters comme Rashford, Phil foden et Bukayo Saka pourraient en outre faire très mal sur les côtés. On pourrait logiquement craindre pour le Sénégal, surtout avec l’absence de Gana Gueye, qui a un gros impact dans le milieu. Le joueur d’Everton a écopé d’un second carton jaune lors du match contre l’Equateur. Une sanction qui le prive du huitième de final.

Toutefois, l’Angleterre n’est pas aussi souveraine qu’on le pense. En effet, elle a battu une très faible équipe de l’Iran. Face aux Etats Unis, elle nous a offert un jeu sans saveur voire poussif. Enfin, contre les Gallois, dont le seul exploit durant cette compétition est d’avoir tapé dans le ballon, les Anglais ont réalisé une première mi-temps assez médiocre. Par ailleurs, n’oublions pas que les Three Lions ont récemment été relégués en Ligue des Nations B. Et qu’ils n’ont pratiquement jamais brillé en Coupe du monde à part leur victoire à domicile en 1966.

Des joueurs qui se connaissent très bien

Le Sénégal a donc un coup à jouer. Mais, pour battre l’équipe de Gareth Southgate, le champion d’Afrique devra la regarder droit dans les yeux. Il pourra aisément le faire, d’autant que les joueurs se connaissent très bien. Kalidou Koulibaly et Cheikhou Kouyaté, par exemple, ont déjà affronté à de nombreuses reprises Harry Kane et ses potes en Premier League. Les poulains d’Aliou Cissé devront montrer de l’agressivité et mettre beaucoup d’impact ainsi que de la vitesse face à un jeu collectif anglais souvent défaillant. Avec un supplément d’âme, ils pourront faire douter les vice-champions d’Europe pour les battre au bout de 90 minutes. Et peut-être faire mieux que leurs devanciers de 2002.