Crise anglophone au Cameroun : Le Congrès américain interpelle le département d’État

Rex Tillerson interpellé sur la crise anglophone

Annonces

Partagez!

Dans une lettre adressée le 26 juin dernier au secrétaire d’État Rex Tillerson, deux membres de la chambre des représentants du Congrès américain demandent au département d’État d’agir face à la situation qui prévaut depuis près d’un an déjà dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest du Cameroun.

Alors que le procès des leaders anglophones et leurs coaccusés vient de connaître un nouveau report pour le 27 juillet devant le tribunal militaire de Yaoundé, le sujet préoccupe les membres du congrès américain. En effet, dans une lettre adressée au secrétaire d’État le 26 juin dernier, Anthony G.Brown et Jamie Raskie,membres du Congrès américain, s’étonnent du silence du département d’État qui fait office du ministère des affaires étrangères américain vis-à-vis de la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun.

La lettre dénonce la vague d’arrestations dont ont fait l’objet les membres de la communauté anglophone depuis le déclenchement de cette crise en novembre 2016. Selon toute vraisemblance, les deux parlementaires s’appuient sur un article publié par le Washington Post le 2 juin 2017, qui fait état d’une centaine de personnes arrêtées depuis que les membres de la communauté anglophone ont manifesté pour dénoncer leur marginalisation.

Selon le Washington Post, quatre personnes qui auraient été tuées par les forces de l’ordre durant les manifestations. Des chiffres à confirmer tout de même, puisqu’on sait qu’au niveau du tribunal militaire de Yaoundé, ils sont une trentaine d’activistes à être poursuivi dans le cadre de cette affaire.

D’après cet article, la situation des activistes anglophones préoccupe les quelques 13000 ressortissants camerounais résidents dans l’État du Maryland, dont sont vraisemblablement issus les deux membres du Congrès signataires de la missive.

A notre connaissance, le Département d’État n’a pas encore répondu à cette requête des deux parlementaires. Il est fort probable que d’ici peu, la diplomatie américaine pourrait entrer en scène pour le dénouement de cette crise qui a déjà suffisamment écorné l’image du Cameroun aux États-Unis.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire