Crise malienne: Un envoyé spécial de l’OIF, Cheikh Tidiane Gadio

Ads

Partagez!

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF a dépêché l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise, Cheikh Tidiane Gadio pour conduire la médiationen vue de la restauration des institutions démocratiques au Mali.

L’OIF a jeté son dévolu sur le ministre des Affaires étrangères du Sénégal de 2000 à 2009 pour porter sa voix dans la résolution de la crise malienne. Elle veut être parmi les acteurs de premier plan engagés sur ce dossier.

L’actuel vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal, M. Gadio conduira dans les prochains jours une mission de haut niveau à Bamako. Au début de la crise politique, il y avait accompagné son compatriote, le président Macky Sall, lors de la visite des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).

Il sera cette fois dans la délégation de l’OIF qui comprendra également Nadia El Yousfi, Députée au Parlement bruxellois et au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, membre du Bureau de la Commission des affaires parlementaires de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) et de Moha Ouali Tagma, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi du Maroc auprès de la République fédérale du Nigéria et de la Cedeao à Abuja.

Selon l’OIF, Cheikh Tidiane Gadio dispose d’une très riche expérience diplomatique, ayant conduit de nombreuses missions de médiation et de facilitation, notamment pour l’Union africaine (UA), la Cedeao et l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Il préside par ailleurs l’Institut Panafricain de Stratégie Paix-Sécurité-Gouvernance (IPS).

Pour la Secrétaire générale, Louise Mushikiwabo, sa désignation s’inscrit dans le cadre de la résolution adoptée le 25 août par la 111ème session extraordinaire du Conseil permanent de la Francophonie (CPF), pour soutenir le processus de restauration des institutions démocratiques au Mali et contribuer à trouver des solutions de sortie de crise durables et crédibles prenant en considération les attentes des citoyens maliens ».

« En étroite coordination avec les partenaires internationaux, tout principalement la Cedeao et l’Union Africaine, l’Envoyé spécial sera chargé d’appuyer la Secrétaire générale de la Francophonie dans l’accompagnement du processus de transition civile », explique le communiqué.

Depuis le 18 août, le pouvoir est entre les mains d’une junte militaire qui a précipité la chute de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keita après plusieurs mois de contestation de la rue. La Cedeao a depuis pris des sanctions sévères dont un embargo économique contre le pays en vue d’amener les militaires du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) à organiser rapidement la transition civile du pouvoir.

L’ultimatum fixé aux putschistes arrive d’ailleurs à expiration ce mardi 21 septembre, veille du 60e anniversaire de l’indépendance du pays.

LIRE aussi: Mali : Aliou Diallo propose un schéma de transition en cinq points

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Crise malienne: Un envoyé spécial de l’OIF, Cheikh Tidiane Gadio"

Laisser un commentaire