Détournement de fonds à la Crtv : Un accusé charge Mendo Ze au Tcs

Pr Gervais Mendo ZePr Gervais Mendo Ze
Partagez!

L’ex-membre de la commission financière, Amang Bitegni Jean Paul a accusé le 18 avril dernier l’ancien directeur général d’être responsable des faits qui lui sont reprochés.

Point par point, l’accusé a essayé de se dédouaner des accusations dont il fait l’objet. Par exemple, lorsqu’il est appelé à justifier la somme de 12 millions de Fcfa perçue pour l’acquisition d’un véhicule au profit de la commission financière, Amang Bitegni sans répondre directement à la question posée, a plutôt présenté une correspondance qui selon lui, est une preuve que le Pr Gervais Mendo Ze a ordonné ladite dépense. Pourtant, le véhicule n’a jamais été acheté d’après les faits présentés au tribunal.

S’agissant de la somme de 1.678.608 Fcfa, relative à l’achat des pièces de réparation dudit véhicule, l’accusé assure avoir juste joué le rôle de relais entre la Crtv et la Cami Toyota, principal fournisseur. Et que la facture de ces achats est au nom de la Crtv. Par conséquent, c’est sur instruction du Pr Gervais Mendo Ze que cet argent a été décaissé. A la question de savoir si ledit véhicule a été mis à la disposition de la Crtv, Amang Bitegni a appelé les juges à demander les comptes au Pr Mendo Ze.

En ce qui concerne l’acquisition dudit véhicule et la fourniture des pièces de rechange, les juges ont voulu savoir si le code des marchés publics avait été respecté. L’accusé a répondu par l’affirmative en soulignant que ces marchés publics ont été livrés avant l’entrée en vigueur du code de 2004. Il a ajouté que la Crtv a acquis les véhicules d’occasion pour ses services, avec l’accord de l’ex-patron. A chacune de ces accusations, on pouvait lire sur le visage du Pr Gervais Mendo Ze, présent dans la salle, la colère.

En guise de contestations, d’indignation et de déception, l’ancien patron de la Crtv ne pouvait que secouer la tête en Piaffant.

Or, sur tous ces points, Amang Bitegni a été plusieurs fois contredit par le ministère public et les avocats de la Crtv. Pour les juges, plusieurs zones d’ombres n’ont pas été éclairées. Ils lui ont rappelé ses missions en tant que membre de la commission financière. Une mission qui consistait à contrôler les dépenses et à auditer l’entreprise. En d’autres termes, Amang Bitegni a été envoyé dans cette commission comme auditeur externe et par conséquent ne pouvait pas bénéficier de toutes les primes et avantages venant du directeur général de la Crtv, en raison de l’indépendance à laquelle il est tenu en tant qu’auditeur. Et surtout parce que le décret n°88/126/25 du 25 Janvier 1988 portant organisation et fonctionnement de l’Office Radio diffusion, télévision du Cameroun ne le prévoit pas.

Le juge a estimé que la qualité d’auditeur de sieur Amang devait le contraindre à être et à paraître indépendant. Face à l’embarras de ce dernier, le procureur général a même souligné qu’Amang Bitegni a induit le Pr Gervais Mendo Ze en erreur.

Pour prouver son innocence, l’accusé a souhaité une confrontation directe avec les autres membres de ladite commission. D’où le renvoi du procès les 9 et 10 mai prochains.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Détournement de fonds à la Crtv : Un accusé charge Mendo Ze au Tcs"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*