Dialogue Politique au Gabon : Boycott de Jean Ping

opposition tournée européenneJean Ping

Annonces

Partagez!

Le Chef de l’Etat Gabonais, a lancé mardi 28 mars 2017 le processus du dialogue dans son pays. Avec ténacité, Ali Bongo a lancé un appel solennel pour tout le monde évite les querelles inutiles.

“Cessons donc de chercher loin ce qui se trouve sous nos pieds”, a soutenu solennellement Ali Bongo Ondimba. De l’avis du chef du president Gabonais, il n’y a pas de crise politique au Gabon, mais «une querelle de famille ».

Pour Ali Odimba Bongo, la violence n’a jamais mené nulle part. A ses côtés, la première dame, Sylvia Bongo Ondimba.

Candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, Jean Ping et sa coalition ne reconnaissent toujours pas la victoire du chef de l’Etat. Ils ont choisi de boycotter ces assises qui se tiennent au stade d’Angondjé.

Et pourtant, tout le peuple gabonais souhaite un dialogue franc et sincère. Ce sera également l’occasion de relancer l’économie gabonaise.

Comme l’a martelé le president de la République, «les palabres postélectorales ne datent pas d’aujourd’hui. Elles sont aussi vieilles que l’histoire des élections dans notre pays». Comme exemple, il a mentionné «les récriminations politique de Jean Hilaire Obame au surlendemain des élections de mars 1957 (…) plus précisément de l’issue de l’élection du Conseil du gouvernement, le 21 mai 1957».

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Dialogue Politique au Gabon : Boycott de Jean Ping"

Laisser un commentaire