Diplomatie : Pétition pour la réintégration de Maroc au sein de l’Union africaine

Ads

Partagez!

Le retour du Maroc au sein de l’Union africaine (UA) passionne plusieurs capitales africaines y compris aussi des organisations de défense des droits de l’Homme. En conséquence, elles ont lancé une pétition pour demander d’urgence la réintégration du Maroc au sein de l’organisation continentale.

Le Maroc avait quitté l’organisation de l’Unité africaine le 12 novembre 1984. Les choses ont trop duré. C’est pourquoi, des capitales africaines ont élevé la voix pour demander le retour du Maroc au sein de l’organisation continentale.

Le Royaume du Maroc avait décidé de quitter l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) pour protester contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd) au sein de l’organisation continentale.

L’attente est longue. Trente ans après le départ du Maroc, ce pays est plongé toujours dans le mutisme total. Aujourd’hui, le Maroc se trouve dans les meilleures dispositions pour réintégrer l’UA.

Le dernier sommet de l’organisation tenue à Kigali (Rwanda) en juillet dernier a ouvert un boulevard au Maroc pour acter son retour après surtout qu’il a obtenu le parrainage de 28 chefs d’Etat et le soutien de certaines organisations de défense des droits de l’Homme qui ont lancé une pétition en ce sens, à l’image de la Coalition panafricaine pour la sécurité, l’intégration et l’unité de l’Afrique.

« Le dernier sommet de l’UA à Kigali a jeté de nouvelles bases d’un avenir nouveau sur le continent et de sceller l’unité et la stabilité menacées sur le continent à travers le dossier du Polisario dont on parle des fois peu et maîtrise mal les informations », a dit Maurice Katala, coordonnateur général de l’Action internationale pour la paix et le développement dans la région des grands lacs.

Il poursuit ses idées en soutenant : « pour nous, après plusieurs recherches historiques, c’est un conflit artificiel. Dans les années de braise et de lutte contre la décolonisation, à travers tous les mouvements de libération basés à Alger, il n’existait pas le Polisario. D’où sort ce mouvement ? C’est un conflit artificiel qui affaiblit le continent et qui jette les bases d’une menace du terrorisme sur le continent ».

Il est d’avis que c’est une question de sécurité du continent qui vacille sous la montée du terrorisme qui menace plusieurs Etats. Il est formel dans ses propos. « Le Mali est en proie à l’éclatement. Le terrorisme est en train de s’installer sur le continent et les Etats qui se livrent à de tels exercices ne méritent pas d’être soutenus. Au contraire, il faut les dénoncer », explique t-il.

Compte tenu de tout cela, une coalition d’ONG d’africanistes est née pour la réalisation de l’unité du continent.

En tout cas, l’appel de Dakar sera probablement entendu…

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Diplomatie : Pétition pour la réintégration de Maroc au sein de l’Union africaine"

Laisser un commentaire