Doing business 2020 : Le Gabon dans le duo de tête en Afrique centrale

Ads

Partagez!

Dans le classement annuel de la Banque mondiale qui mesure la facilité à faire des affaires, le Gabon (au 169ème au rang mondial) est devancé d’une très courte tête par le Cameroun (167ème).

Soutenu depuis trois ans par le FMI dans la mise en oeuvre de réformes structurelles, le Gabon voit sa notation augmentée en matière de facilitation à la création d’entreprise (87/100), l’obtention d’un permis de construire et l’obtention de prêt. Le reste des indicateurs restant stables.

La zone économique spéciale de Nkok est l’autre bon point souligné par les experts de la Banque mondiale. Moteur de la politique de diversification économique du pays qui entend s’extraire de sa dépendance à l’égard du pétrole, celle-ci a capté 348 milliards de F CFA d’investissement étrangers ces trois dernières années.

35ème  sur 48 pays à l’échelle de l’Afrique subsaharienne, le Gabon se hisse au second rang, au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Il est tout juste devancé par le Cameroun (167ème).

 De belles perspectives

Le classement Doing Business,faut-il le rappeler, mesure la réglementation des affaires et son application effective dans 190 économies et dans certaines villes à travers six critères : création d’entreprise, obtention d’un permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété, obtention de prêts, protection des investisseurs minoritaires, paiement des taxes et impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité.

En 2018, le Gabon a mis en oeuvre des réformes inédites visant à assainir les finances publiques et moderniser l’Etat. Et le pays doit son bon rang à plusieurs textes qui ont été adoptés afin d’assainir le climat des affaires et favoriser l’attraction des investissements étrangers. De ceux-ci, le nouveau code pénal, qui contient des dispositifs à la sévérité renforcée en matière de lutte contre la corruption, ou le code des Hydrocarbures, promulgué en juillet dernier, jugé plus incitatif par les investisseurs. D’autres dispositions sont  à venir  qui impacteront de manière positive le classement du Gabon dans les prochains Doing business, veulent croire les autorités du pays.

D’autant que la croissance économique est de retour cette année au Gabon (+ 3,5 %) et la tendance devrait s’accentuer en 2020 (+ 5 % attendus).

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Doing business 2020 : Le Gabon dans le duo de tête en Afrique centrale"

Laisser un commentaire