Droits de l’homme en Centrafrique : L’ONU publie son rapport

Le rapport sur Droits de l'homme en Centrafrique

Ads

Partagez!

L’ONU a publié un rapport sur les violations et abus des Droits de l’Homme et l’humanitaire en Centrafrique. Il décrit les faits intervenus du 1er juin 2015 au 31 mars 2016. Les six mois du gouvernement de transition sont également pris en compte.

Durant cette période, la Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation de la Centrafrique a enregistré des cas. Les chiffes évoquent 1.301 cas de violations et abus des droits de l’homme. Et, 2.473 victimes sont concernées à travers la Centrafrique. Parmi elles, on dénombre 1.000 hommes, 261 femmes, 91 garçons et 67 filles. On note également 808 adultes non-identifiés et 246 victimes dont l’âge et le genre n’ont pu totalement être vérifiés.

Les types de violations et abus documentés ont pris en compte les exécutions arbitraires, les traitements et peines cruels. On peut aussi citer des actes inhumains ou dégradants, les violences sexuelles et les privations arbitraires de liberté. Les destructions et confiscation de biens, ajoute le rapport. Des restrictions du droit à la liberté de mouvement ont été également enregistrées.

Les principaux auteurs continuent d’être les éléments armés. Il s’agit principalement des groupes anti-Balaka, ex-Séléka, le FDPC, la LRA, les Foulani affiliés aux 3R et le RJ. Au cours de la période décrite, la LRA a augmenté ses activités criminelles dans le sud-est du pays. Les forces de défense et de sécurité gouvernementales ont également été responsables d’exécutions arbitraires. Ils sont à l’origine de mauvais traitements, d’arrestations et de détentions arbitraires.

Le rapport relève le fait que la protection des civils ait été entravée par la présence très limitée des institutions étatiques. On précise que c’est particulièrement en dehors de Bangui. Cette situation a eu un impact négatif sur la lutte contre l’impunité. Car, les auteurs n’ont pas été condamnés pour leurs actes.

Le rapport appelle les autorités de la Centrafrique à donner la priorité à la lutte contre l’impunité. Elles doivent poursuivre les responsables de graves violations et abus des droits de l’homme passés et présents.

Le rapport adresse aussi des recommandations à la communauté internationale afin qu’elle continue de fournir un appui technique et financier.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Droits de l’homme en Centrafrique : L’ONU publie son rapport"

Laisser un commentaire